Le RPG Arc-en-ciel dénonce la démarche des chefs religieux et invite Alpha Condé à ne pas les recevoir à Sékhoutouréyah

 

  Des hefs religieux musulmans et chrétiens ont appelé le président Alpha Condé, garant de la paix et de la quiétude sociale, d’user des pouvoirs que lui confèrent son statut de père de la nation et de ses prérogatives constitutionnelles, pour repousser à une date ultérieure les élections législatives.

Dans une déclaration, ces religieux ont indiqué qu’un report de la date des législatives permettra à la Guinée d’avoir le temps nécessaire pour garantir des élections libres, transparentes, consensuelles et inclusives

Une démarche que dénonce le parti au pouvoir par la voix du ministre conseiller spécial à la présidence de la République Alpha Ibrahima Keira. Pour l’ex-patron du département de la sécurité, ‘’le processus électoral n’est pas l’œuvre du président de la République ni du RPG Arc-en-ciel’’.

’C’est l’œuvre que tous les partis politiques ont eu à mener dans le cadre de la mise en place d’un organe qu’on a voulu autonome, indépendant, qui a librement donné le programme et demandé au président de la République d’appeler les électeurs aux urnes. Une fois que ce processus est lancé, il ne serait pas loyal et sérieux de la part de marabouts, d’artisans ou de qui que ce soit de venir fatiguer le président de la République en lui demandant de dire à la CENI de faire un rétropédalage’’, a martelé le ministre Keira.

’Nous ne ferons pas de marche-arrière et nous demandons, au nom du parti, au directeur du protocole de ne jamais introduire des gens comme ça à la présidence de la République pour venir fatiguer le président qui a du travail et qui veut que, conformément à la volonté populaire, nous allions aux urnes’’, a-t-il renchéri.

S’opposant à tout report des élections, Alpha Ibrahima Keira affirme que ‘’ceux qui sont contre n’ont qu’à aller aux urnes pour l’exprimer. Ceux qui sont pour n’ont qu’à aussi aller le aux urnes pour le faire. La démocratie, c’est la souveraineté nationale. Tout se fait dans les urnes et non dans la rue’’.

Aissatou DIALLO, pour VisionGuinee.Info

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir