Un tireur blanc a fait neuf morts mercredi dans une église de la communauté noire de Charleston en Caroline du sud. Le suspect est toujours en fuite.

Une fusillade dans une église noire à Charleston en Caroline du sud a fait neuf morts mercredi. Le suspect, un jeune homme blanc d'environ 21 ans, est toujours en fuite. Selon la police, il s'agirait "d'un crime raciste". Le point sur ce que l'on sait pour le moment.

Que s’est-il passé ?

La fusillade s'est produite vers 21h locales (1h GMT) dans l'une des plus vieilles églises noires de la ville, l'Emanuel African Methodist Episcopal Church, située au 110 Calhoun Street. "Apparemment, la personne est juste entrée dans l’église et a ouvert le feu. On ne sait pas encore ce qu’il s'est passé", a expliqué le pasteur Thomas Dixon à CNN. 

L’église a été fondée en 1816 lorsque des membres afro-américains de l’Eglise épiscopale méthodiste de Charleston forment leur propre congrégation après un différend sur les lieux de sépulture. Six ans plus tard, Denmark Vesey, un des fondateurs de l’église prépare une révolte d’esclaves, mais il est dénoncé. L'affaire crée un climat d'hystérie et l'église est brûlée. Elle est reconstruite en 1834.

Chaque mercredi soir, l'Emanuel African Methodist Episcopal Church donne des cours d’étude de la Bible dans son sous-sol.

Combien y a-t-il de victimes ?

© Copyright 2015, L'Obs Des policiers devant une église noire de Charleston, le 18 juin 2015.

"Nous avons pu constater qu'il y avait huit individus décédés à l'intérieur de l'église", a expliqué le chef de la police, Gregory Mullen au cours d'une conférence de presse. Il a précisé que l'un des deux blessés, qui ont été transportés à l'hôpital le plus proche, y est décédé.

Carl Anderson, le président du Caucus noir de Caroline du Sud a indiqué à Buzzfeed que le sénateur Clementa Pinckney, qui est aussi pasteur dans cette église, se trouvait à l’intérieur du bâtiment lors de la fusillade. On ne sait pas s’il a été touché.

"C’est une tragédie qu’aucune communauté ne devrait avoir à vivre", a dit Mullen à la presse. "C’est impensable que quelqu’un se rende dans une église où les gens sont en train de prier et leur ôtent la vie." Selon lui, il s'agit d’un "crime raciste". 

On ne connaît pas encore le nombre de survivants. 

Qui est le suspect ?

La police a indiqué sur son compte Twitter être toujours à la poursuite du suspect, un homme blanc, âgé d'environ 21 ans et glabre, portant un jean, un pull gris et des grosses chaussures de marque Timberland. Il serait assez mince.

Vers 22h45 heure locale, la police a arrêté un homme, bien que plusieurs journalistes aient indiqué sur Twitter qu’il s’agissait d’un photographe local et non du suspect. Il a été relâché un peu plus tard, selon la chaîne WCSC

Quel est le contexte ?

C'est un nouveau coup dur pour la communauté noire aux Etats-Unis. Même s'il s'agit à Charleston d'un incident de nature très différente, elle avait déjà été très éprouvée depuis l'été dernier par plusieurs homicides commis par des officiers de police blancs contre des hommes noirs non armés.

Depuis Ferguson à l'été 2014 et jusqu'à tout récemment à Baltimore, ces actes, qui restent souvent impunis, ont ravivé les tensions raciales dans le pays et renforcé la communauté dans l'idée que la vie des Noirs ne compte pas autant que celle des Blancs. C'est l'avènement des smartphones dotés de caméras qui a permis de souligner l'ampleur du problème en révélant instantanément ces événements sur les réseaux sociaux et dans les médias.

Quelles sont les réactions ?

Le maire de Charleston, le démocrate Joe Riley a parlé de "tragédie" au "Post and Courier". "Nous sommes encore en train de rassembler des informations, donc nous n’avons pas de détails pour le momenté, a-t-il déclaré. "C’est une tragédie innommable et déchirante dans cette église historique, une personne mauvaise et haineuse a pris la vie des citoyens qui étaient venus prier ensemble." 

"Bien que nous ne connaissons pas encore les détails, nous savons déjà que nous ne comprendrons jamais ce qui motive quelqu’un à entrer dans un de nos lieux de culte et prendre la vie de quelqu’un", a indiqué sur Facebook Nikki Haley, gouverneur de Caroline du Sud.

Hillary Clinton, candidate à l'investiture démocrate, a rencontré le pasteur de l'église mercredi. "Mes pensées et prières sont avec vous", a-t-elle écrit sur Twitter. 

Le candidat républicain Jeb Bush, qui était attendu à Charleston dans la journée, a annulé sa visite. Il a également réagi sur les réseaux sociaux. 

Le King Center, le mémorial dédié à Martin Luther King, a tweeté une image du militant à l'Emanuel African Methodist Episcopal Church en 1962. 

 

1000 Characters left