Tournée présidentielle en Asie : le chef de la diplomatie guinéenne écarté du voyage

Le chef de l’État guinéen, Alpha Condé, s’est envolé dans la matinée du dimanche 20 Mai pour une tournée en Asie, notamment à Abu Dabbi (Emirats Arabe Unis), Séoul (Corée du Sud), Phnom Penh (Cambodge) et Djeddah (Arabie Saoudite). Le hic, c’est l’absence très remarquée du ministre d’Etat, ministre des affaires étrangères et des Guinéens de l’étranger au sein de la délégation présidentielle. En tout cas, Dr Edouard Niankoye Lamah a été aperçu dans les rues obscures de Conakry, pendant que son patron poursuit sa tournée en Asie. Interrogé par des confrères, le ministre a répondu en ces termes.

« Je ne peux pas le suivre à tout moment ».

Pour se justifier, l’intéressé soutient qu’il venait de rentrer d’Abidjan, d’Abuja et de Luanda. Ce qui est curieux dans cet oubli, c’est le fait que le ministre était à l’aéroport lors du départ du Président Alpha Condé. Or, tout le monde sait le rôle, ô combien important d’un ministre des affaires étrangères. C’est lui avec son homologue qui rédige le plus souvent le communiqué final. Le chef de la diplomatie guinéenne est-il sur une chaise éjectable ? Est-il en disgrâce ? La question mérite d’être posée. A notre avis, on ne peut pas signer le retour de la Guinée dans le concert des nations en confiant au ministre des affaires étrangères de petits rôles.

Source : l’Obs Guinée

0
0
0
s2sdefault