Maison centrale : Sidya Touré empêché de voir Faya Millimouno, une autorisation préalable exigée

Actualités de Guinée Conakry. Nouvelle République de Guinée, www.nrgui.com

Décidément, il est désormais difficile, pour ne pas dire impossible de rendre visite à l’opposant Faya Lansana Millimouno, en prison à la maison centrale de Conakry.

Le président de l’Union des Forces Républicaines (UFR) Sidya Touré, qui s’est rendu, ce jeudi 08 août 2019, à la maison d’arrêt de Conakry, pour voir l’opposant, a été empêché d’accéder à la cellule du leader du BL.

Selon un responsable de ce parti que nous avons joint, il a été demandé à Sidya Touré de se procurer d’une « autorisation de communiquer » auprès du doyen des juges d’instruction, pour avoir accès à Faya Millimouno.

N’ayant donc pas ce document désormais exigé, le leader de l’UFR n’avait de choix que de prendre congé les lieux.

Faya Millimouno croupit en prison sans jugement, suite à une plainte du ministre de la Justice par intérim.

Mamadou Sagnane

0
0
0
s2sdefault

Ibrahima Sory Cissé bénéficie d’une liberté provisoire, mais reste placé sous contrôle judiciaire (avocat)

Actualités de Guinée conakry. Nouvelle République de Guinée, www.nrgui.com 

Placé en garde à vue depuis le mardi 6 août, Ibrahima Sory Cissé, proche conseiller de Malick Sankon, a été présenté ce jeudi à un juge d’instruction.

À l’issue de son audition, un premier acte a été pris. Le proche conseiller du Directeur de la CNSS, a bénéficié d’une remise en liberté provisoire, mais reste tout de même placé sous contrôle judiciaire.

Cette information a été confirmée par l’un de ses avocats, sans en dire plus, invoquant le secret de l’instruction.

« C’était sa première comparution aujourd’hui, devant le juge. La première décision prise, c’est qu’il est sous contrôle judiciaire. Et dès lors qu’il y a contrôle judiciaire, c’est qu’il y a une procédure à l’interne. (...). S’il n’est pas en détention, contrairement aux autres, cela veut dire qu’il n’y a pas trop de griefs contre lui », a confié Me Dabo à notre rédaction.

Il faut rappeler que M. Ibrahima Sory Cissé était en garde à vue, suite à une plainte de Chérif Haïdara, connu sous le nom de Chérif de Washington, proche conseiller du premier ministre, Dr Ibrahima Kassory Fofana.

MohamedNana Bangoura

0
0
0
s2sdefault

Hommages à grandes pompes (funèbres) offerts par Alpha Condé : la digne famille de l'humble "humilié" dit "non merci, trop tard".

Actualités de Guinée Conakry. Nouvelle Répulique de Guinée, www.nrgui.com.

La famille de feu Kéléfa Sall, l’ex président de la Cour Constitutionnelle décédé d’une crise cardiaque le samedi 27 juillet à Conakry, a décliné avec beaucoup de dignité l'inimaginable offre de son tombeur. 

Le Chef de l’Etat offrait les grandes pompes de la république, à celui que la répulique avait enterré vivant. (On pense à celui qu'une première "république" avait enterré vivant à Dixin). Mêm ses collègues magistrats avaient fermé leur gueule devant cette forfaiture qui châtrait la république, puisque l'ex président de la Cour Constitutionnelle était le garant, le couvre-chef de nos institutions, à savoir, l'assemblée nationale et surtout l'exécutif, dont le premier magistrat ne lui avait pas pardonné cet avertissment lors de son investiture.

"N'écoutez pas les sirènes révisionnistes !"

Il y avait pourtant une nombreuse foule à la levée de corps de Kalèfa Sall.

Paix à l'âme du défunt.

Mes condoléances à sa famille, à la démocratie et à la république éplorées.

Was-Salam,

El Hajj Saïdou Nour Bokoum

www.nrgui.com

0
0
0
s2sdefault

Affaire 3ème mandat : madame le maire de Kaloum appelle au respect de la constitution

Actualités de Guinée Conakry. Nouvelle Répulique de Guinée, www.nrgui.com

C’est au cours d’une interview accordée à nos confrères de la chaine de TV Africa24, que la première responsable communale de Kaloum s’est brièvement prononcée sur une éventuelle modification de la constitution qui permettrait, automatiquement au président Condé de briguer un nouveau mandat.

Pour Mme Aminata Touré, il serait difficile de se prononcer sur un sujet qui n’a pas fait l’objet d’adresse officielle de la part du président de la République : « Les débats doivent quitter la rue pour être pris beaucoup plus au sérieux. Donc pour le moment, moi je n’ai pas vu de constitution, j’attends de voir la constitution en question pour pouvoir me prononcer. Dans un passé récent, le président Alpha Condé avait tout simplement dit, en répondant au PM Kassory Fofana qu’ « il prenait acte ». Donc, jusque-là, il n’y a pas eu de déclaration officielle. Donc, en ce qui me concerne, je me prononcerai qu'une une fois que j’aurais vu la constitution et qu’il y aurait une déclaration officielle« , a-t-elle fait savoir.
A la question de savoir si elle sera pour ou contre un 3ème mandat pour le président Alpha Condé, Mme Touré n’est pas allée du dos de la cuillère: « Moi je suis juriste de formation et je suis légaliste. Et je pense que nous devons respecter ce qui sera mentionné dans la constitution« , a tranché Madame le maire de Kaloum, fille du premier président, Ahmed Sékou Touré.
La Rédaction du groupe Sud Média Guinée

0
0
0
s2sdefault

N'Zérékoré : que devient le parti de l'ancien premier ministre Jean-Marie Doré?

Actualités de Guinée Conakry. Nouvelle République de Guinée, www.nrgui.com

En séjour dans la capitale de la Guinée forestière, le député uninominal de Lola, Dr Christian Sinata Touré a déclaré ce dimanche, 28 juillet 2019  que « L' UPG (Union pour le Progrès de la Guinée)  s'apprête à répartir sur une nouvelle base ». C’était dans l'émission ''Bonne Gouvernance''  à la radio liberté FM sise au quartier Nienh dans la commune urbaine de N'Zérékoré. Il  a aussi donné la position de son parti à propos de la nouvelle constitution et la prorogation du  mandat des députés.

Invité dans l'émission  ''Bonne Gouvernance'' de ce dimanche, 28juillet 2019, le député uninominal de Lola, Dr Christian Sinata Touré a donné les précisions sur le bicéphalisme qui prévaut au sein du parti de l'ancien premier ministre, « les cellules du parti étaient mourantes, cela est dû aux énormes difficultés rencontrées après la mort de Jean Marie Doré. La première équipe post-Jean Marie était loin des résultats auxquels qu'il fallait s'attendre. Une nouvelle équipe est désormais fonctionnelle. Nous nous attelons à la plus grande refondation de l'UPG »

S'exprimant sur la question de la nouvelle constitution, le député uninominal de Lola, donne la position de son parti, « à propos de la modification ou le changement de la Constitution, on n’est ni pour ni contre, le plus important pour nous est de nous convaincre de la nécessité de modifier ou de ne pas modifier. » (sic, ndlr)

À la question de savoir pourquoi l'UPG siège-t-il à l'hémicycle au-delà de leur mandat, prorogé par le chef de l'État, l'élu de Lola répond en ses termes : « pour la fin du mandat des députés, nous estimons qu'on ne peut pas laisser la prise des décisions importantes à un seul groupe parlementaire. Notre mission aujourd'hui est de faire en sorte qu'il y ait de l'harmonie entre tous les Guinéens »

De N'Zérékoré, Bruno Gbamou pour nrgui.com

De N'Zérékoré, Bruno Gbamou pour www.nrgui.com

0
0
0
s2sdefault