Guinée/ un groto pris en flagrant délit de grossesse à la présidence

Selon la loi de finances rectificative 2019 adoptée par l'assemblée nationale, le budget de la présidence connait une hausse considérable.  De 347 milliards 909 millions 261 mille, il passe à 462 milliards 112 millions 583 mille francs Guinéens.  
Pendant ce temps les départememts stratégiques voient leur allocation baisser,  il s'agit : 
- De la police : - 6 milliards 194 millions de Gnf
- L'agriculture: - 26 milliards 679 millions de Gnf
- La justice  : - 3 milliards 469 millions de Gnf 
- L'action sociale:  - 13 milliards 187 millions de Gnf 
- L'Elévage: - 6 milliards 998 millions de Gnf 
- La culture : - 2 milliards de Gnf 
Où était donc l'opposition pendant que se commettait cet adultère, surtout que faisait-elle pendant la césarienne, gratuite en Guinée, selon la loi, alors que cette loi de finances affiche plus de 462 milliards à la charge du cocubain !
Il était déjà sous perfusion à Bretton Woods, le cocu, le voilà entubé (au sens clinique), à Chèkhoumachinya !
et l'on entend les lamentos de Balakè :
Balakè barawa
Balakè wara
Woïkoï yo
Balakè barawa
A minuit chantez
A minuit..
Shalom Was-Salam,
Saïdou Nour Bokoum
www.nrgi.com 
0
0
0
s2sdefault