Corrompus et manipulés, les héritiers de Lansana Conté déchirent le PUP (vidéos)

 
Le Parti de l’Unité et du Progrès s’effrite et se désagrège ! S’accusant mutuellement d’être corrompus et manipulés par le pouvoir et l’opposition, les héritiers du PUP se divise et casse le parti de l’ancien chef de l’Etat. Au cours du congrès qui s’est terminé par des coups de points et des injures, les pupards ont fait arrêter un journaliste, le Directeur de publication de Guineematin.com qui suivait cette fin tragique de l’ancien parti au pouvoir.

Guineematin.com vous propose, ci-dessous, quelques vidéos réalisées lors de cette dernière journée du congrès :

Vidéos réalisées par Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

0
0
0
s2sdefault

Alliance UFDG-FPDD : le président des victimes du 28 septembre accuse Cellou de trahison

« Ce qui nous dérange, ce n’est pas l’alliance en tant que telle ; mais, c’est la personne de monsieur Cellou Dalein, victime du 28 septembre et Moussa Dadis Camara. Nous pensons que cela est une trahison », a indiqué Ibrahima Barry, président du collectif des associations des victimes, ce vendredi 31 juillet 2015, lors d’une conférence de presse.

 

Les victimes sont venues très nombreuses à la maison de la presse pour exprimer leur solidarité à ceux qui sont tombés le 28 septembre 2009, suite à la répression de l’armée dont le commandant en chef Moussa Dadis Camara, chef de la junte au pouvoir à l’époque.

Le président de ce collectif reconnait le droit à l’alliance qu’a tout parti politique, mais déplore que cette alliance soit envisagée entre Cellou Dalein, l’homme qui aurait fustigé Dadis Camara ces dernières années.

« Le problème, c’est le fait de la personne de Moussa Dadis Camara et la personne d’El hadj Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG, qui a fustigé M. Moussa Dadis Camara pendant deux, trois ans. On ne comprend pas ce revirement de situation. Pourquoi ? Parce qu’on veut aller à Sékhoutouréya ? », s’est interrogé monsieur Barry, ajoutant que le capitaine Dadis avait bien assumé ces massacres.

Mais, dans l’opinion, des questions se posent sur la démarche de monsieur Barry et compagnons. Certains craignent que les protestataires d’aujourd’hui, qui n’avaient pas été si bavards depuis 2009, soient victimes eux-mêmes de manipulation politique pour servir un camp contre l’autre. Comment comprendre que les victimes se préoccupent plus sur un accord politique que sur le refus de juger- depuis bientôt six ans- un crime dont beaucoup d’acteurs gardent encore des postes et privilèges au sommet de l’Etat ?

Fatoumata Keïta pour Guineematin.com

0
0
0
s2sdefault

palu

Selon les statistiques du Ministère de la santé, le paludisme constitue la première cause de consultation, mais surtout de décès, dans nos structures sanitaires. D’après les spécialistes, la période actuelle (qui couve les mois de Juillet, Août, Septembre et Octobre) est celle de période de haute transmission du paludisme.

C’est durant cette période que le nombre de cas et de décès des enfants de moins de 5 ans est observé chaque année. C’est pourquoi, le Gouvernement guinéen, à travers le Ministère  de la santé et les partenaires au développement ont convenu d’un projet pilote de lutte contre le paludisme chez les enfants de 3 à 59 mois dans certaines préfecture du pays, à savoir : Dinguiraye, Gaoual, Tougué, Mali et Koubia.

BANDE SAHELO sahelien, paludismelLes activités du projet se mèneront au même moment dans ces Préfectures et également dans les 7 autres pays africains de la Bande  Sahélo – Sahélienne. Le projet est intitulé « Campagne de Prévention du Paludisme Saisonnier (Chimio– Prévention du Paludisme saisonnier) ».

Cette campagne consiste à distribuer gratuitement des médicaments aux enfants de 3 à 59 mois. Pour ce faire, des équipes de distribution de médicaments composées des  agents communautaires et des personnels de santé passent de famille en famille dans tous les quartiers et districts de chacune de ces préfectures.

La préfecture de Koubia a été choisie par les autorités régionales pour le lancement de cette campagne.

Au lancement des travaux à Koubia, le préfet, Amadou Sadio Diallo, était entouré du directeur régional de la santé (DRS), El Hadj Houdy, du représentant du ministère de la Santé, Docteur Binet Camara et du directeur préfectoral de la santé (DPS) de Koubia, Docteur Thierno Ibrahima Kourouma, devant de nombreux citoyens.

De Koubia, Mamadou  Alpha Diallo pour Guineematin.com

0
0
0
s2sdefault

Paludisme saisonnier : des campagnes à Dinguiraye, Gaoual, Tougué, Mali et Koubia

Selon les statistiques du Ministère de la santé, le paludisme constitue la première cause de consultation, mais surtout de décès, dans nos structures sanitaires. D’après les spécialistes, la période actuelle (qui couve les mois de Juillet, Août, Septembre et Octobre) est celle de période de haute transmission du paludisme.

C’est durant cette période que le nombre de cas et de décès des enfants de moins de 5 ans est observé chaque année. C’est pourquoi, le Gouvernement guinéen, à travers le Ministère  de la santé et les partenaires au développement ont convenu d’un projet pilote de lutte contre le paludisme chez les enfants de 3 à 59 mois dans certaines préfecture du pays, à savoir : Dinguiraye, Gaoual, Tougué, Mali et Koubia.

BANDE SAHELO sahelien, paludismelLes activités du projet se mèneront au même moment dans ces Préfectures et également dans les 7 autres pays africains de la Bande  Sahélo – Sahélienne. Le projet est intitulé « Campagne de Prévention du Paludisme Saisonnier (Chimio– Prévention du Paludisme saisonnier) ».

Cette campagne consiste à distribuer gratuitement des médicaments aux enfants de 3 à 59 mois. Pour ce faire, des équipes de distribution de médicaments composées des  agents communautaires et des personnels de santé passent de famille en famille dans tous les quartiers et districts de chacune de ces préfectures.

La préfecture de Koubia a été choisie par les autorités régionales pour le lancement de cette campagne.

Au lancement des travaux à Koubia, le préfet, Amadou Sadio Diallo, était entouré du directeur régional de la santé (DRS), El Hadj Houdy, du représentant du ministère de la Santé, Docteur Binet Camara et du directeur préfectoral de la santé (DPS) de Koubia, Docteur Thierno Ibrahima Kourouma, devant de nombreux citoyens.

De Koubia, Mamadou  Alpha Diallo pour Guineematin.com

0
0
0
s2sdefault

Pour avoir réclamé l’eau et l’électricité, ils se font tacler par Alpha Condé

En visite dimanche dans la préfecture de Boké, le président Alpha Condé était dans tous ses états. Interpellé à Kamsar par des jeunes sur la fourniture de l’eau courante et l’électrique, le numéro 1 guinéen a piqué une colère noire.

alpha-conde-a-bokePour lui, cette revendication n’est rien d’autre qu’une pure démagogie. Il affirme que cette ville qui abrite la Compagnie des Bauxites de Guinée (CBG) a été faite pour 10 mille habitants alors qu’aujourd’hui elle accueille plus de 300 mille personnes pour une superficie de 15 kilomètres carrés.

Aux dires du président Condé, la population veut de l’eau courante et l’électricité pour tout monde alors qu’elle refuse de s’acquitter de ses factures. Or, indique-t-il, on ne ramasse pas l’eau et le courant électrique comme des cailloux. ‘’Avant mon arrivée au pouvoir, il y avait quoi ? Ces démagogues crient ‘il n’y a pas d’eau, ni de courant’. Ce que j’ai fait en 4 ans, nul autre ne l’a fait en 50 ans et tout le monde l’a vu’’, lâche-t-il à la foule.

A Sangaredi, localité située à 125 Km de Kamsar, le numéro 1 guinéen a assuré que le changement se fera en Guinée. ‘’Il y a des gens qui sont contre le changement mais il aura lieu. La Guinée va changer coûte que coûte’’, soutient-il dans son discours.

Pour y arriver, déclare-t-il, ‘’j’ai besoin de vous, de votre engagement pour le changement. J’ai besoin de votre esprit d’unité, de votre esprit guinéen’’. Car, souligne le chef de l’Etat, ‘’avant d’être peulh, malinké, soussou ou guerzé, vous êtes avant tout guinéens’’.

Sidy BAH, pour VisionGuinee.Info

0
0
0
s2sdefault