Baisse de 500 GNF sur le litre de carburant : « C’est une insulte au peuple de Guinée », réagit Aboubacar Koita

Le gouvernement guinéen vient de décider de la baisse de 500 GNF sur le prix du litre de carburant à la pompe.

La décision a été prise, ce jeudi 27 décembre 2018, à la faveur du conseil des ministres ordinaire, présidé par le Chef de l’Etat.

Cette baisse de 500 GNF, qui est présentée comme un cadeau de noël, semble mal reçue dans l’opinion.

Au sein de la société civile, cette mesure semble même irriter.

Aboubacar Koita, coordinateur de la cellule de communication des Forces Sociales de Guinée, dénonce avec la dernière énergie cette mesure de baisse. Il parle même d’une insulte faite au peuple de Guinée.

« Nous ne sommes pas d’accord, la réduction à 500 GNF, est une insulte au peuple de Guinée. L’Etat doit respecter, pour une fois, le principe qui gouverne la fixation du prix du carburant », a réagi Aboubacar Koita, au bout du fil de notre rédaction.

Le coordinateur de la cellule de communication des Forces Sociales de Guinée, fait savoir déjà que cette mesure ne restera pas sans conséquences.

« Nous avons un sentiment de déception par rapport à cette diminution. Nous sommes en train de programmer des concertations, pour prendre une nouvelle décision qui va s’imposer », a-t-il annoncé, avant d’en appeler à une mobilisation des citoyens.

Les jours et semaines à venir, nous en édifieront !

Saidou Barry