Valérie Trierweiler, ambassadrice du « François Bashing » outre-Manche

 

Valérie Trierweiler le 27 janvier 2014 en Inde.

Photo en mode « top model » sur la couverture de Times magazine, « une » du Daily telegraph, interviews à la BBC : Valérie Trierweiler, l'ex-compagne de François Hollande, entame en fanfare la tournée promotionnelle de son livre, qui sort mardi 25 novembre au Royaume-Uni. Onze autres traductions du best-seller Merci pour ce moment sont prévues, dont en russe et en italien, mais aussi en chinois et en albanais.

Sous le titre « Sexe, secrets et mensonges présidentiels », l'entretien publié samedi court sur six pages denses du Times magazine, et il est suivi d'extraits du livre. Le journal a rencontré Mme Trieweiler, « image vivante de la féminité blessée, mais debout » à Paris, dans un « hôtel discret juste à côté de la Place des Vosges ». L'ex-première dame, « qui est sexy et le sait », y raconte sa « passion » avec François Hollande, puis le moment où elle a découvert sa liaison avec Julie Gayet. Pour le journaliste du Times, le livre « peut se lire comme une longue confession sur le sentiment d'impuissance confronté à la passion », autrement dit « un chaos sentimental habillé en haute couture ». Ainsi, « il ne peut pas être plus français », commente-t-il.

« Bombardée de textos et d'emails »

L'auteure dit se sentir espionnée par l'Elysée et le président. Elle affirme que François Hollande lui a envoyé des bouquets de fleurs dans des hôtels au Maroc et aux Etats-Unis, où l'Elysée n'était pas censé savoir qu'elle se trouvait. Elle affirme que la police pourrait avoir demandé l'aide des ambassades de France pour la localiser. Le président a « employé certaines méthodes », lance-t-elle. « Il m'a dit : “Je saurai toujours te trouver”. » Des déclarations qui inspirent à l'interviewer du Times ce commentaire : « Dans beaucoup de pays, le recours d'un chef d'Etat à des policiers, voire des diplomates, pour suivre à la trace les voyages à l'étranger d'une ex-compagne constituerait un scandale considérable. En France ? On va voir. »

Valérie Trierweiler répète aussi que le président l'a « bombardée de textos et d'emails » pendant le printemps et l'été pour la supplier de revenir. Elle est également convaincue qu'on lui a administré un supplément de sédatifs pour l'empêcher d'accompagner le président à Tulle. « C'est le médecin lui-même qui me l'a dit le lendemain », assure-t-elle. Le médecin a-t-il reçu un ordre de l'Elysée ? « Oui », répond Mme Trierweiler, qui conclut pourtant : « Je ne regrette rien », expression qui, grâce à Edith Piaf, n'a pas besoin d'être traduite pour les lecteurs du Times.

« Si c'est cela que les Français appellent l'élite... »

Le Royaume-Uni, familier du French bashing, va-t-il adorer le « François bashing » ? Probablement, si l'on considère à quel point est exotique le détachement avec lequel les Français considèrent les aventures sentimentales de leur président, dans un pays où la vie privée des hommes politiques est disséquée quotidiennement à longueur de colonnes. Probablement aussi en raison du contexte électoral (les législatives britanniques auront lieu en mai prochain), où la France et son marasme économique sont utilisés comme repoussoir par la majorité conservatrice. A moins que les médiocres qualités littéraires et l'impression de « déjà entendu » ne prévalent.

Le Guardian, journal de centre-gauche, considère en tout cas Merci pour ce moment comme un livre « pénible à lire », « une série de clichés à couper le souffle trempés dans suffisamment de venin pour couler un gouvernement , sans parler de la narcissique prétentieuse qui semble avoir construit toute sa carrière autour d'un égo fragile ». Le contenu du livre « manque entièrement de ce qu'on pourrait appeler le sens commun », estime la journaliste du Guardian, avant d'asséner : « Si c'est cela que les Français appellent l'élite, que le Ciel vienne en aide aux pauvres ! »

 

« Défilé de mode » de quelques « Artistes », caravelles de haute voltige d’un défunt président à vie.

Autant « Spices girls » que « Spy girls » qui auraient tué au moins symboliquement maints opposants.

Joyeux « peep », et .. détendez-vous ! 

Car n’oubliez pas, le Père Noel, c’est pour les enfants.

Webmaster.

www.nouvellerepubliquedeguinee.net

source : Irin de JR show/Afrique 2050

N- 10  :  @Kellyjoicia

http://www.facebook.com/plugins/like.php?href=https://www.facebook.com/gabonhitech?ref=hl&layout=standard&show_faces=false&width=300&action=like&colorscheme=light&font=arial

Si seulement Kelly avait mis à jour son Instagram ce mois-ci, elle serait dans le top 3 ne fait aucun doute à ce sujet. Malheureusement, tout ce que nous voyons est là depuis Janvier.

9 – Marie Akendengue

http://www.facebook.com/plugins/like.php?href=https://www.facebook.com/gabonhitech?ref=hl&layout=standard&show_faces=false&width=300&action=like&colorscheme=light&font=arial

Marie Akendengue n’est que sur FB et son dernier message est de Juillet. Elle a récemment été élue 2ème « Diva Original » dans le A & O Magazine, selon notre source, elle n’était pas trop heureuse à ce sujet.

8 – Danielle Mengue

La diva , selon A & Y  magazine,  mondaine Danielle Mengue est toujours présente aux événements les plus cool à Libreville quand elle n’est pas autour du monde. Son Instagram n’a pas été mis à jour en temps mais elle a un FaceBook est très actif.

http://www.facebook.com/plugins/like.php?href=https://www.facebook.com/gabonhitech?ref=hl&layout=standard&show_faces=false&width=300&action=like&colorscheme=light&font=arial

7- @fancylovely

http://www.facebook.com/plugins/like.php?href=https://www.facebook.com/gabonhitech?ref=hl&layout=standard&show_faces=false&width=300&action=like&colorscheme=light&font=arial

6-  @elsiymirna

Elsi a ce jeu de mode sur la serrure de Instagram, tous les dimanches, elle affiche une tenue que nous n’avons jamais vu avant. Ces jambes sont infinies.

http://www.facebook.com/plugins/like.php?href=https://www.facebook.com/gabonhitech?ref=hl&layout=standard&show_faces=false&width=300&action=like&colorscheme=light&font=arial

5 – @FentyOrFny

Avec plus de 700 adeptes sur Twitter et le maximum que vous pouvez obtenir sur FB, désolé, elle ne peut plus prendre de demandes d’amis, @ FentyOrfny est une énorme fan de Rihanna , elle a profité de sa popularité pour participer à un concours pour FB beautés africaines, aucun mot sur les résultats.

http://www.facebook.com/plugins/like.php?href=https://www.facebook.com/gabonhitech?ref=hl&layout=standard&show_faces=false&width=300&action=like&colorscheme=light&font=arial

4-@insaisissablegirl>

http://www.facebook.com/plugins/like.php?href=https://www.facebook.com/gabonhitech?ref=hl&layout=standard&show_faces=false&width=300&action=like&colorscheme=light&font=arial

3 – @Norammelissa

Nora tue ce jeu de mode, se balançant les dernières tendances du design, jet-set du monde entier et l’affichage des photos de ses nombreuses vacances et la modélisation photo-shoots sur Instagram. il ne fait aucun doute qu’elle appartient au top 3.

http://www.facebook.com/plugins/like.php?href=https://www.facebook.com/gabonhitech?ref=hl&layout=standard&show_faces=false&width=300&action=like&colorscheme=light&font=arial

2 – @Eudoxiee

Attendez, elle n’est pas numéro 1? Eudoxiee, la petite amie de longue date de Ludacris discute exclusivement avec ses fans seulement sur Instagram , elle a plus de 250 000 adeptes. Elle a tout, le visage, la mode, les partisans et les mises à jour régulières, même quand elle rend visite à sa famille au Gabon.

http://www.facebook.com/plugins/like.php?href=https://www.facebook.com/gabonhitech?ref=hl&layout=standard&show_faces=false&width=300&action=like&colorscheme=light&font=arial

1 – @dareby

Roulement de tambour s’il vous plaît … @ dareby, originaire de la province de Haut-’Ogooué.En interaction avec ses adeptes sur Twitter et mise a jour de  FaceBook  réguliere. Nous avons toujours droit à de belles photos quand elle en vacance autour de l’Afrique .

N- 10  :  @Kellyjoicia

http://www.facebook.com/plugins/like.php?href=https://www.facebook.com/gabonhitech?ref=hl&layout=standard&show_faces=false&width=300&action=like&colorscheme=light&font=arial

Si seulement Kelly avait mis à jour son Instagram ce mois-ci, elle serait dans le top 3 ne fait aucun doute à ce sujet. Malheureusement, tout ce que nous voyons est là depuis Janvier.

9 – Marie Akendengue

http://www.facebook.com/plugins/like.php?href=https://www.facebook.com/gabonhitech?ref=hl&layout=standard&show_faces=false&width=300&action=like&colorscheme=light&font=arial

Marie Akendengue n’est que sur FB et son dernier message est de Juillet. Elle a récemment été élue 2ème « Diva Original » dans le A & O Magazine, selon notre source, elle n’était pas trop heureuse à ce sujet.

8 – Danielle Mengue

La diva , selon A & Y  magazine,  mondaine Danielle Mengue est toujours présente aux événements les plus cool à Libreville quand elle n’est pas autour du monde. Son Instagram n’a pas été mis à jour en temps mais elle a un FaceBook est très actif.

http://www.facebook.com/plugins/like.php?href=https://www.facebook.com/gabonhitech?ref=hl&layout=standard&show_faces=false&width=300&action=like&colorscheme=light&font=arial

7- @fancylovely

http://www.facebook.com/plugins/like.php?href=https://www.facebook.com/gabonhitech?ref=hl&layout=standard&show_faces=false&width=300&action=like&colorscheme=light&font=arial

6-  @elsiymirna

Elsi a ce jeu de mode sur la serrure de Instagram, tous les dimanches, elle affiche une tenue que nous n’avons jamais vu avant. Ces jambes sont infinies.

http://www.facebook.com/plugins/like.php?href=https://www.facebook.com/gabonhitech?ref=hl&layout=standard&show_faces=false&width=300&action=like&colorscheme=light&font=arial

5 – @FentyOrFny

Avec plus de 700 adeptes sur Twitter et le maximum que vous pouvez obtenir sur FB, désolé, elle ne peut plus prendre de demandes d’amis, @ FentyOrfny est une énorme fan de Rihanna , elle a profité de sa popularité pour participer à un concours pour FB beautés africaines, aucun mot sur les résultats.

http://www.facebook.com/plugins/like.php?href=https://www.facebook.com/gabonhitech?ref=hl&layout=standard&show_faces=false&width=300&action=like&colorscheme=light&font=arial

4-@insaisissablegirl>

http://www.facebook.com/plugins/like.php?href=https://www.facebook.com/gabonhitech?ref=hl&layout=standard&show_faces=false&width=300&action=like&colorscheme=light&font=arial

3 – @Norammelissa

Nora tue ce jeu de mode, se balançant les dernières tendances du design, jet-set du monde entier et l’affichage des photos de ses nombreuses vacances et la modélisation photo-shoots sur Instagram. il ne fait aucun doute qu’elle appartient au top 3.

http://www.facebook.com/plugins/like.php?href=https://www.facebook.com/gabonhitech?ref=hl&layout=standard&show_faces=false&width=300&action=like&colorscheme=light&font=arial

2 – @Eudoxiee

Attendez, elle n’est pas numéro 1? Eudoxiee, la petite amie de longue date de Ludacris discute exclusivement avec ses fans seulement sur Instagram , elle a plus de 250 000 adeptes. Elle a tout, le visage, la mode, les partisans et les mises à jour régulières, même quand elle rend visite à sa famille au Gabon.

http://www.facebook.com/plugins/like.php?href=https://www.facebook.com/gabonhitech?ref=hl&layout=standard&show_faces=false&width=300&action=like&colorscheme=light&font=arial

1 – @dareby

Roulement de tambour s’il vous plaît … @ dareby, originaire de la province de Haut-’Ogooué.En interaction avec ses adeptes sur Twitter et mise a jour de  FaceBook  réguliere. Nous avons toujours droit à de belles photos quand elle en vacance autour de l’Afrique .

Asmaou Diallo d’AVIPA répond à Alpha Condé : « on ne peut pas oublier l’affaire 28 septembre »

La Présidente de l’Association des victimes parents et amis du 28 septembre (AVIPA), Asmaou Diallo réagit au discours du président Alpha Condé à Kassa.

Le Populaire : A l’occasion du lancement du projet «Isolons Ebola» tenu à Kassa le 25 octobre dernier, le président Alpha Condé a demandé à la CPI d’abandonner la procédure judicaire des massacres du 28 septembre 2009. Quelle est votre réaction ?
Asmaou Diallo : Je peux dire que cela me fait très mal de savoir que c’est le premier magistrat de la république qui demande à la CPI d’arrêter le
travail qu’ils doivent faire. Je sais que la CPI ne peut pas arrêter cela, parce que le dossier est avancé à son au niveau et au niveau même de la Guinée. Je suis sûre qu’on ne peut pas vraiment arrêter cela. C’est une façon certainement de distraire les gens. Je peux dire que nous ne sommes pas du tout satisfaits de cette situation parce qu’on aurait vraiment aimé que le président de la république puisse nous accompagner dans ce processus. Pourquoi ? Parce qu’il était là lors de la marche même, s’il n’était pas présent (au stade, dlr), mais il y avait son équipe qui était avec tous les autres au stade. Donc, je peux dire qu’il ne devait pas du tout réagir de cette façon. Mais comme il a réagi comme ça, nous, de toutes les façons on ne va pas se décourager. On va continuer notre œuvre étant défenseurs des droits humains, étant victimes, nous allons continuer notre travail. Nous allons continuer à dénoncer. Nous allons continuer à travailler avec les avocats et le pool des juges. Le ministre de la justice a promis de travailler avec nous dans la clarté

Ne pensez-vous que son discours puisse avoir un impact négatif sur la procédure judiciaire engagée
ici en Guinée ?


Bon, ça peut arriver, mais nous comptons toujours continuer jusqu’au jour où il va freiner parce que
pour le moment, c’est un discours qu’il a eu à faire. Nous attendons le jour où il va demander au  ministre de la justice d’arrêter la procédure. Mais nous ne sommes pas du tout à l’aise, nous souhaitions plutôt qu’il accompagne le peuple de Guinée dans ce processus, parce le 28 septembre ne concerne pas seulement les victimes comme nous, c’est tout le peuple de Guinée qui a souffert ce jour. De ce fait, moi particulièrement j’ai perdu mon fils aîné de 33 ans. Vous pouvez voir des femmes qui ont été victimes de viol collectif. Vous imaginez que ce pays puisse avancer sans qu’on ait une réconciliation, une justice et une vérité ? Nous, nous cherchons la vérité. Nous voulons savoir qui a fait quoi sur ce dossier, savoir exactement quels sont ceux qui doivent être punis ou non.

Selon Alpha Condé, le massacre du 28 septembre n’est pas le seul crime commis dans ce pays. Il y a eu le Camp Boiro, les événements de 1985 et 2007. Qu’en pensez-vous

?
Oui, d’accord il l’a dit, mais il ne doit pas oublier que c’est le 28 septembre qui l
a mis là où il est aujourd’hui. Il a fallu le 28 septembre pour qu’on parle d’une démocratie et pour qu’on parle de mettre un civil au  Pouvoir parce que c’était l’armée qui était-là. De ce fait, nous de toute façon, nous sommes confiants. Nous allons continuer notre combat et on ne va pas se décourager même s’il donne des idées de ce genre ; on est toujours là avec la Justice. Nous tenons à ce que la Justice guinéenne travaille sur le dossier. Si toutefois ils disent qu’ils ne le peuvent pas, ce serait là un point qui peut démontrer
à la CPI que la Guinée ne peut pas travailler le dossier.
Et puisqu’ils sont représentés ici, ils peuvent immédiatement se saisir du dossier parce que nous affaire avec un crime contre l’humanité. On ne peut pas classer ce dossier. Donc, nous allons continuer notre combat de toute façon.

Le Populaire

Relu par www.nouvellerepubliquedeguinee.net

 

Concours Miss Guinée France 2015 : à 21 ans, Aissatou Souaré devient la plus belle guinéenne de France

 

Miss Guinée 2015, Aïssatou Souaré élueC’est le plus grand rendez-vous de la beauté guinéenne en Europe ! Et la 7ème édition de Miss Guinée France a tenu toutes ses promesses, ce dimanche 9 novembre 2014 à l’espace Reuilly, dans le 12ème arrondissement de Paris. Elles étaient nombreuses à prétendre monter au podium lors de la présélection, mais ce 9 novembre, elles n’étaient plus que 11 à rivaliser de beauté, d’élégance et surtout de projets à réaliser en Guinée. Face à ce gotha svelte, élégant et naturellement connu pour sa beauté, un jury avisé et issu du monde médiatique et associatif a été chargé de mettre la forme et la valeur dans le choix enthousiaste du public.

Concours Miss Guinée, 9 novembre 2014Dans une ambiance rythmée par les cris d’encouragement des supporters, chaque finaliste a tenté de prouver qu’elle pouvait être la future Miss, en réalisant les chorégraphies apprises au cours des semaines de répétitions, défilant avec grâce et élégance, et surtout défendant son projet humanitaire.

L’AJGF représetné son président Hamidou DIALLO avait, d’entrée, insisté sur le fait que Miss Guinée France n’est pas qu’un simple concours de beauté, mais c’est aussi un moyen de permettre à des jeunes filles qui vivent en France de réaliser un projet humanitaire sur leur terre d’origine : la Guinée.

D’ailleurs, cette cérémonie d’élection était aussi l’occasion pour la Miss Guinée France 2014, de revenir sur les moments forts de son année, et plus particulièrement sur son voyage humanitaire en Guinée. Elle avait, en effet, réalisé un projet portant sur l’amélioration de la santé maternelle et infantile.

Cérémonie culturelle oblige, la rencontre a également été marquée par les prestations scéniques de certains de nos artistes : Doura Barry, Alphadio Dara, Petit Camara, Hadja Maningbè Kouyaté, Kourouma & Kobèna et Oudy 1er.

Cet évènement, marrainé par la mère de nos valeureux footballeurs, les frères POGBA, a aussi été rehaussé de la présence de plusieurs autres personnalités sportives :

Rouguy Diallo (la franco-guinéenne, championne du monde Junior du triple saut), l’international Guinéen Fodé Koïta et  Aboubacar Titi Camara (Ancien International Guinéen et Ancien Ministre des Sports).

Titi Camara a d’ailleurs profité de cette occasion pour justifier ses choix politiques tout en évoquant les grands projets (réalisés) lors de son passage au Ministère des sports, notamment la candidature pour l’organisation de la coupe d’Afrique des nations.

Plusieurs Miss  et comités Miss de la diaspora ont également participé à cette fête : Miss Mayotte (qui participera à  l’élection de Miss France 2015, en décembre), Miss Togo, Miss Guinée Bénélux, Miss Côte d’Ivoire France, Comité Miss Mali France, Comité Miss Sénégal France.

Composé de Mme BALDE-CONTE, Mohamed Bank’s BANGOURA (Journaliste), Marthe Dédé Koïvogui (Présidente de l’AMEG), Mohamed Lamine Dansoko (Ancien Vice Président de l’AJGF) et Boubacar Clair DIALLO (Ancien Secrétaire Général de l’AJGF), le grand jury a eu tout le mal du monde pour départager les 11 candidates.

Miss Guinée France 2015, Aïssatou SouaréC’est après 5 heures de suspens, que le nom de celle qui incarnera la beauté guinéenne en France  pour l’année 2015 a été dévoilé au grand public : Aissatou Souaré, âgée de 21 ans, étudiante en BTS Management des Unités Commerciales est donc la porteuse de la couronne Miss Guinée France. Korotoum Keita et Aissatou Dalanda Diallo ont été élues respectivement première et 2ème Dauphines.

Dans une interview prochaine, Guineematin.com reviendra sur la nouvelle miss, sa vie au quotidien et ses projets.

Lancé en 2008, le concours Miss Guinée France a pour objectif de valoriser la culture guinéenne dans l’hexagone et permettre aux jeunes filles qui y résident de mener un projet humanitaire en Guinée.

Initié par Kadija Diallo (épouse du Directeur Général de la radio Liberté Fm à Conakry) et conçu par l’AJGF en 2008, le comité Miss Guinée France a été successivement piloté par Saliou Camara (London Camara du site Guinee58) entre 2008 et 2009, Ibrahima Sory Diallo (actuel représentant de l’AJGF au FORIM) de 2009 à 2011, et de 2011 à nos jours, Ibrahima Lampy (actuel responsable du SACS de l’AJGF et l’un des correspondants de Guineenews à Paris). Ce dernier d’ailleurs qui a annoncé la fin de son mandat à la tête du comité Miss Guinée France, a reçu d’émouvants messages de reconnaissance de la part de ses collaborateurs.

Miss Guinée France est, avec Miss Mali France, les deux plus grands concours de beauté de la diaspora en France.

Est-il besoin de rappeler que Miss Guinée France est l’évènement précurseur des évènements Miss Guinée en dehors du pays (Miss Guinée Amérique du Nord, Miss Guinée Canada, Miss Guinée Belgique, Miss Guinée Benelux, Miss Guinée Hollande Miss Guinée Allemagne…)

Enfin, l’élue numéro 1 de la beauté guinéenne en France bénéficiera d’un voyage aller retour pour Conakry avec un hébergement pour 3 semaine entièrement pris en charge par le comité, la coiffure, le maquillage, pendant un an. Elle va être habillée par des stylistes partenaires durant toute son année de Miss.

De Paris, Binta Diallo pour Guineematin.com

Guineematin.com se renforce : Binta Diallo, la Miss Guinée France 2011, fait désormais partie de notre équipe de correspondants à Paris

Binta Diallo, Miss Guinée France 2011, nouvelle correspondante de Guineematin.com à Paris, FranceLancé seulement le 3 juillet 2014, Guineematin.com devient de plus en plus  un site de référence dans le domaine de l’information en République de Guinée, grimpant déjà parmi les 317 mille sites les plus visités au monde sur le classement Alexa, avec plus de cinq mille visiteurs par jour.

Fidèle à sa stratégie d’aller recueillir et de faire la promotion des informations de la Guinée profonde et de la diaspora, Guineematin.com s’efforce d’être représenté un peu partout en Guinée et dans les principaux pays où il y a une grande affluence de nos compatriotes.

C’est pourquoi, après avoir créé un bureau à Paris, nous y renforçons notre présence en y installant des correspondants et correspondantes dont la toute dernière arrivée est Binta Diallo.

Née en France, il y a 23 ans, Binta Diallo, habite à Sevran, en banlieue parisienne et fait des études de communications à la Sorbonne-Nouvelle.

La nouvelle correspondante de Guineematin.com à Paris a travaillé l’année dernière  dans le carde de ses études à Africa N°1 en tant que journaliste-stagiaire pour l’émission LA GRANDE MATINALE, animée par Pheel Pambou connu sous le nom de « Peel Le Montagnard ».

Elue, en 2011, Miss Guinée France, Binta DIALLO avait mené à l’occasion de son voyage humanitaire ici en Guinée  une campagne médiatique de sensibilisation  contre les mutilations génitales féminines avec l’appui de l’AJGF et de ses partenaires. Beaucoup, se souviennent encore de ses panneaux publicitaires affichés dans plusieurs lieux publics de Conakry portant le slogan  « Une miss, un combat : non à l’excision ! »

Un an plus tard, en France, tenant à son projet,  notre nouvelle collaboratrice avait relancé avec Diaryatou Bah (auteure de l’autobiographie « On m’a volé mon enfance ») l’association Espoirs et combats des femmes dont elle est secrétaire générale.

Ses ambitions ? Elle reste encore discrète, mais laisse échapper une volonté d’évoluer dans le domaine de la communication.

Nouhou Baldé

guineematin