Les collants : nouvelle tendance vestimentaire pour les femmes

Guinée Conakry, 29/3/2016. Vu pour vous par nrgui.com.

Porté simple de façon exhibée, ou sous les vêtements, le collant est devenu l’habillement incontournable des femmes sans distinction d’âge, de catégorie sociale ou religieuse.

A Conakry, le collant est porté partout .Dans les mariages et baptême, il sert de sous- vêtement. Dans les boites de nuit, il a une autre valeur. Les jeunes filles et dames le portent de manière exposée comme vêtement principal. Certaines le portent sous les petites culottes qui s’arrêtent en bas des fesses ou encore avec des mini-jupes. Des fois, une collection très agréable à voir pour certains. Pour d’autres, ce vêtement très serré contre le corps qui montre ce presque tout ce que devrait cacher celle qui le porte, il apparaît plutôt provocateur, voire outrageant d’autant plus qu’il est porté comme habit  principal, exposant expressément, dans bien des cas  la nudité de la porteuse. Surtout lorsqu’il est accompagné de bodie (petits-tee-shirts).

Sur le port du collant, la perception des citoyens est partagée, c’est que le cas de le dire !

Pour M’Mah DOUMBOUYA, vendeuse de produits cosmétiques, porter le collant de façon exposée, est une manière d’attirer l’attention des hommes.

Quant à ce jeune qui préfère garder l’anonymat, il trouve un charme irrésistible aux filles en collant. Selon Salématou Condé, certaines qualités du collant provoquent des maladies infectieuses chez la femme telles que les pertes. Nous ne devons pas cependant ignorer que le collant protège la femme dans certaines situations. Régulièrement porté lors des danses rituelles, il cache plus la nudité que le slip. Pourvu que les utilisatrices sachent où, quand, et comment l’utiliser..

En effet cela dépend de ceux qui les regardent..

Daouda Yansané pour nrgui.com

 

 

0
0
0
s2sdefault