Guinée : les Etats Unis se démarquent de la France et de l’UE, en demandant la libération des prisonniers

Son Excellence Simon Henshaw, ambassadeur des États-Unis en Guinée

Comme indiqué dans nos précédentes dépêches, les membres de la communauté internationale ont publié dans la soirée d’hier, mardi 05 novembre 2019, un communiqué conjoint sur l’attaque meurtrière contre le cortège funèbre des 11 premières victimes des manifestations contre un troisième mandat du président Alpha Condé à Conakry.

Mais, loin de rassurer et d’apaiser, ce communiqué attribué au Système des Nations Unies, à la Délégation de l’Union européenne et aux Ambassades des Etats-Unis et de France en République de Guinée a déçu et même révolté plusieurs compatriotes. Finalement, l’ambassadeur des Etats-Unis en Guinée, Son Excellence Simon Henshaw a rédigé un autre communiqué pour exprimer la vraie position des Etats-Unis d’Amérique sur les crimes commis actuellement en République de Guinée.

Laconique et peu expressif, le communiqué d’hier appelait par exemple au dialogue sans demander la libération des leaders du FNDC, qui sont pourtant censés conduire une délégation pour ce dialogue au compte des opposants au troisième mandat. Ce communiqué n’est d’ailleurs qu’un semblant d’appel au dialogue, puisque le coordinateur du FNDC, Abdourahmane Sano, et ses collaborateurs sont en prison au moment où on parle de dialogue. Toute démarche sérieuse commencerait par demander d’abord leur libération, avant d’exhorter à un éventuel dialogue...

Dans son communiqué publié ce 06 novembre, Son Excellence Simon Henshaw a demandé au Gouvernement du président Alpha Condé de libérer ces prisonniers, de mener les enquêtes sur l’attaque du cortège funèbre du lundi dernier (qui a occasionné la mort de trois compatriotes) et sur les victimes des premières manifestations à Conakry contre le troisième mandat, le 14 octobre dernier (onze à Conakry et deux à Mamou).

Concernant la marche prévue demain, jeudi, par le Front national pour la défense de la constitution, les Etats-Unis, par la voix de leur ambassadeur exhortent « toutes les parties à éviter toute forme de violence »

Guineematin.com vous propose, ci-dessous, ce communiqué :

L’Ambassadeur Henshaw exhorte à la Paix

En ma qualité d’Ambassadeur des Etats-Unis en Guinée, j’exhorte toutes les parties à éviter toute forme de violence au cours de la marche prévue demain jeudi.

Les forces de sécurité doivent faire preuve de retenue et les marcheurs doivent éviter tout acte de provocation. Les cas de morts enregistrés le 4 novembre étaient tragiques. Nous accueillons bien la promesse du gouvernement à mener des enquêtes sur les cas de morts ; ces enquêtes doivent être diligentées rapidement afin que tous ceux qui y sont impliqués en soient tenus responsables. Il est en outre important que les enquêtes sur les cas de morts enregistrés lors des manifestations du 14 octobre soient aussi conclues.

En définitive, afin de créer les conditions nécessaires au dialogue, les responsables de l’opposition arrêtés, avant et au cours des manifestations du 14 octobre, doivent être libérés.

Communiqué transmis par le service presse de l’ambassade des USA