Afrique : d'anciens chefs d'État militent contre le troisième mandat

« Non à un troisième mandat sur le continent », le sujet mobilise dans un sommet à Niamey, au Niger, d’anciens chefs d‘État africains parmi lesquels Nicéphore Soglo du Benin, Goodluck Jonathan du Nigeria, le Nigérien Mahamane Ousmane et la Libérienne Ellen Johnson Sirleaf.

Organisée par le National Democratic Institute, la rencontre de trois jours vise à inciter les dirigeants du continent à respecter la Constitution de leur pays et surtout à éviter des modifications pour s‘éterniser au pouvoir.

Une position soutenue par le président du Niger Mahamadou Issoufou qui a déjà fait savoir qu’il ne se représenterait pas pour un troisième mandat en 2021. M. Issoufou a par ailleurs rappelé que 35 pays ont limité les mandats, ce que 12 rechignent encore à faire. La limitation des mandats a également été abolie par six pays et modifiée par deux autres.

Il faut dire que la question du troisième mandat des présidents reste encore un grand problème qui alimente des tensions politiques et sociales en Afrique du fait des modifications des textes par les présidents en exercice pour rester au pouvoir le plus longtemps possible.

Africanews

0
0
0
s2sdefault