Un tsunami populaire contre un tsunami populaire

Marée contre marée ! Si ce n'était que cela, l'équation eût été simple pour le président guinéen Alpha Condé.

Mais voilà, Alpha Condé a face à lui, bientôt officiellement, contre lui :
- La CEDEAO
- L'Union Africaine
- L'Union Européenne
- Le Système des Nations Unies et la quasi-totalité de ses excroissances humanitaires dont la Fédération Internationale des Droits de l'Homme.(FIDH).
Il devra compter aussi avec moult personnalités de la culture très médiatisées ou mondialistes et panafricanistes.
La pression la plus irrésistible viendra des pays du "Bec de lièvre" (Sierra Leone et Liberia), auxquels s'ajouteront ceux de la Sénégambie, qui craignent déjà la présence explosive de 3 millions de Guinéens.
Il y a la Côte d'ivoire où s'entassent plus de 2 millions de Guinéens, le Mali, l'autre poumon de la Guinée soupire, suffoque sous l'aiguillon mortifère d'autres démons venus d'ailleurs..
Pire pour Alpha Condé, confronté à cette figure de couper/caler : le peuple du FNDC et le peuple du président guinéen est le même.

Les laisser se confronter serait donner l'ordre de tuer le peuple.

Le reste n'est que mal de tête.

Was-Salam.

Saïdou Nour Bokoum

www.nrgui.com

0
0
0
s2sdefault