Les méthodes du Camp Boiro ont la peau dure, le jeune Boubacar Diallo alias grenade nous l’a rappelé ce lundi 11/02/19

Actualités de Guinée Conakry. Nouvelle République de Guinée, www.nrgui.com Après avoir passé près d'une année en détention, Boubacar Diallo dit grenade a été enfin présenté ce lundi 11 février au juge du tribunal de Première Instance de Dixinn. 

Dans cette affaire, le jeune militant de L'UFDG, est poursuit pour tentative d'assassinat et de détention illégale d'arme de guerre.

Devant le tribunal présidé par le juge Ibrahima Kalil Diakité, l'accusé a nié les charges retenues contre lui et chargé d'ailleurs le commandant de la gendarmerie de la brigade de recherche de Kenien qu’il accuse de l'avoir torturé comme il l’explique :

« Le commandant de la brigade de recherche de Kenien m’a giflé quand j'ai refusé de signer un procès-verbal préétabli où figurait Hadja Halimatou Diallo et Ousmane Gaoual Diallo. Ces agents m'ont fait allonger sur un banc et pendant 4 jours, ils m'ont torturé en mettant une serviette sur ma bouche et mon nez, en déversant des bidons de 20 litres d'eau sur moi. C'est là-bas d'ailleurs qu’ont commencé mes crises d’asthme... », 

Il a aussi indiqué que lorsqu’il a été conduit au bureau du procureur Sidy Soumeymane Ndiaye, ce dernier aussi aurait ordonné aux agents de serrer d'avantage ses menottes, « pourtant,  dit-il, j’espérais être au moins entendu par le procureur. 

L'affaire a été renvoyée pour le mardi 12 février 2019.

Yaya Diallo SNB pour www.nrgui.com

0
0
0
s2sdefault