Opposition : en marche vers des manifestations ! Un air de musique combien de fois entendu ! (Saïdou Nour Bokoum, avec Yaya Diallo)

Actualité de Guinée Conakry, 18/04/2017. Nouvelle République de Guinée, www.nrgui.com. L'opposition républicaine s'est encore retrouvée en plénière ce mardi 18 avril au QG de l'UFDG. Au cours de cette rencontre qui s'est déroulée dans l'après-midi, au menu (celui de l'Elysée à lenvers ?) il a été question de l'accord politique du 12 octobre, du flou que maintient jusque là le Président Alpha Condé au au sujet d'un troisième mandat et enfin de la situation économique et sociale du pays.

« Nous nous répétons en que l'accord politique du 12 octobre n'a même pas connu un début d'exécution parce que jusqu'à présent le code électoral n'est pas promulgué et nous apprenons qu'il n'est même pas arrivé à la Cour constitutionnelle ; s’agissant des élections communales pour lesquelles nous n'avons aucune visibilité, nous ne voyons aucune perspective de les organiser en 2017. Nous allons donc comme nous l'avons dit dans le passé, engager des manifestations sur les places et voies publiques déjà avant le mois de ramadan et organiser des meetings tournants dans la capitale et peut être dans certaines villes du pays pour conscientiser les populations guinéennes », déclare sans rire Aboubacar Sylla, puisqu'il n'était même pas à l'orde du jour de la seesion. de l'Assemblée nation qui n'a toujours pas de règlement intérieur, avec un président en balade, comme l'autre, qui le coiffe d'une longue ête...

Selon lui, l'Opposition va rencontrer le grand Imam de Conakry, El Hajj Saliou Camara et Monseigneur Vincent Coulibaly, les deux « grands prêtres » de la Réconciliation nationale. Vous témoignerez devant Dieu, mais l'Unique ! Ils adresseront aussi des courriers au Secrétaire général des Nations Unies, Génral sans bataillon ! A l'Union Africaine donc à Alpha Condé ! A l'OIF, Abdou la Girafe n'est plus là mais "tous les autres sont mes amis et d'ailleurs j'ai demandé leur aide pour nous aider à (ne pas) organiser ces élections" et aux partenaires techniques et financiers particulièrement, ceux qui ont participé au dialogue et à la signature de l’accord du 12 octobre. Un accord inaplicable ab initio ! Ainsi lorsqu’elle organisera les manifestations, qu'il soit clairement établi qu'elle aura utilisé tous les recours pour ne pas en venir là et prouver que le gouvernement et le Président de la République ont montré leur volonté farouche de piétiner ces accords et de ne pas respecter leurs engagements. Mais ils l'ont DEJA montré ! Il ne resterait plus à Alpha Condé qu'à contresigner cette déclaration, pardi !

« Nous allons être malheureusement dans l'obligation d'engager immédiatement nos manifestation avant et pendant le mois de ramadan, tenir des meetings à Conakry et faire en sorte que tous les Guinéens soient conscients que l'opposition républicaine a privilégié le dialogue, la paix, la négociation. Enfin Aboubacar Sylla a rappelé que les Partis dont il est le porte-parole s’opposent farouchement aux velléités d'un troisième mandat.

Quant aux vilénies de ce mandat-ci, circulez, il n'y a rien à voir.

Saïdou Bokoum avec Yaya Diallo pour www.nrgui.com

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir