DEVANT LE ROI MOHAMED VL, ALPHA CONDÉ DÉRAPE…« ILS ONT MIS DES VOYOUS DANS LA RUE »… (DISCOURS)

Alpha Conde et le Roi Mohamed Vl du Maroc
Alpha Conde et le Roi Mohamed Vl du Maroc à Conakry

 

Actualités de Guinée Conakry, 25/02/14; Nouvelle République de Guinée, www.nrgui.com. « La Guinée tenait à cœur ce voyage du Roi du Maroc Mohammed VI. En effet, lors de son premier voyage historique, nous avons signé 21 conventions. Une partie est en exécution et d’autres ont été retardées à cause de l’épidémie hémorragique à virus Ebola. Nous venons de faire le point pour que ces projets puissent continuer.

Je peux dire que Dieu aime la Guinée, ceux qui voulaient que la Guinée n’aille pas de l’avant parce que le voyage du Roi cette fois-ci allait être extrêmement important pour le développement de la Guinée, ils ont échoué. Le peuple de Guinée a montré son amour pour le Roi du Maroc en restant dans la rue de 15 heures jusqu’à 20 heures et vous venez d’entendre ce que le Roi est venu faire pour la Guinée.

Le peuple de Guinée n’oubliera jamais. Quand je suis venu au pouvoir, la Guinée utilisait à peine 10 mille tonnes d’engrais. Nous sommes montés à un peu plus de  20 mille tonnes et aujourd’hui, nous allons faire 5 fois plus grâce à la générosité et à l’accompagnement du Roi du Maroc.

Conakry change mais, on ne voit pas ce changement à cause (du défaud d'aissainissment et de la déffaillance de la Voieirie ?, ndlr) de l’assainissement et de la voirie. Lorsque j’avais un projet de cité verte, le ministre des Affaire Etrangères du Maroc m’a dit que cela va intéresser le Roi. Et, lorsque le roi m’a appelé, il m’a dit que le peuple n’a pas besoin de cité verte à Conakry. Qu’il a plutôt besoin d’assainissement et des voiries urbaines. Voilà, il vient de faire ce qu’il a constaté. Quand le président turque, Erdogan est venu, il m’a dit que Conakry n’est pas une ville. Mais grâce au Roi du Maroc, quand il viendra prochainement, il dira enfin Conakry est une ville. Je ne peux pas me lever et partir sans remercier le Roi et sans montrer au peuple de Guinée qu’il tenait à son voyage. C’est pourquoi, certains ne voulaient pas que ce voyage ait lieu. Ils ont mis des voyous dans la rue, mais Dieu aime la Guinée et le peuple de Guinée sait aujourd’hui que ceux  qui ne veulent pas que le pays avance, ont échoué. Le train du changement en Guinée a démarré. Ceux qui ne monteront pas, resteront au bord de la route.»

source : libre opinion

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir