Justice : convoquée, Aminata Sylla DG de la LONAGUI refuse de se présenter au tribunal

Actualités de Guinée Conakry. Nouvelle République de Guinée, www.nrgui.com

Selon une source proche du dossier, la jeune dame à la tête de la lucrative régie financière, la Loterie nationale de Guinée (LONAGUI) refuserait de se présenter devant le juge du Tribunal de commerce de Kaloum. L’absence d’Aminata Sylla exprimerait son manque de considération à l’égard de la justice guinéenne.

Une proche du Chef de l’Etat qui se croit influente et puissante. Du haut de sa cinquantaine, Aminata Sylla est engagée. Pour preuve, la jeune sœur du ministre des transports refuserait de se présenter devant le juge de cette importante institution judiciaire nouvellement créée. Il est nécessaire de rappeler que la mise en place de ce tribunal par la Guinée était un des critères de performance auprès de l’Organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires (OHADA).

Convoquée pour être confrontée à son protagoniste dans le dossier de « rupture abusive » de contrat de la société Winiya, la LONAGUI ne s’est présentée à aucun rendez-vous posé par le juge. « Pendant ce temps, elle fait comme si de rien n’était« , indique notre source.

En tout cas, la Directrice générale de la LONAGUI n’a aucun statut qui la protègerait des poursuites judiciaires. Aucune loi guinéenne n’épargne les directeurs généraux des régies d’être convoqués aux tribunaux. Son refus que se présenter à la justice exprime de manière palpable son manque de considération à l’égard de nos institutions judiciaires.

Ce refus de la LONAGUI rappelle un lointain mauvais souvenir quand en décembre 2006, Lansana Conté avait extirpé de la prison Fodé Soumah et l’homme d’affaires Mamadou Sylla. La suite est connue, le pays a basculé deux mois dans le chaos. Il y a deux mois, c’est Amadou Damaro Camara qui avait montré son mépris à l’égard des magistrats. Le refus de la Loterie nationale de Guinée de répondre aux convocations du juge susciteforcément une inquiétude sur l’Etat de droit en Guinée.

Une situation néfaste qui ne rassure pas les investisseurs. Ailleurs, l’exemple du respect des lois vient du haut de la sphère de l’Etat. Mais hélas, en Guinée, certains cadres de l’administration piétinent impunément les fondements de la justice.

Alpha Oumar Diallo pour Aminata.com

Relu par SN okoum pour www.nrui.com

0
0
0
s2sdefault