ESL.gouv en quête de contrats

ESL.gouv, la toute nouvelle branche de conseil aux Etats du cabinet français ESL & Network, vient de produire un rapport sur les mines en Guinée, dans l'espoir que ce travail bénévole débouchera sur une mission en bonne et due forme. Rédigé par les économistes Christian de Boissieu et Patrice Geoffron, le texte, intitulé "Mettre les ressources minières au service du développement durable de la Guinée", a été remis par Jean-David Levitte, ex-conseiller diplomatique de l'Elysée, au président Alpha Condé lors de sa visite à Paris le 11 avril.

Le rapport impute le manque de développement de la Guinée à la faiblesse des institutions. ESL dénonce aussi les pratiques "déplorables" des sociétés chinoises, de plus en plus présentes dans les mines du pays et jugées peu respectueuses de l'environnement. Le cabinet pointe notamment la bauxite "arrachée au sol" par la Société minière de Boké, contrôlée par des groupes chinois.

Les experts d'ESL prévoient de se rendre prochainement à Conakry pour présenter un rapport approfondi à Alpha Condé, et surtout évoquer les missions que pourrait réaliser le cabinet pour le gouvernement. Dans son rapport, ESL recommande de renforcer le secteur de la transformation des minerais et les infrastructures, mais aussi la transparence. Le cabinet, qui a organisé la COP 22 au Maroc (MC nº1191), invite aussi Conakry à mieux respecter l'environnement et propose de mettre en place un fonds souverain, alimenté par les mines. Ces missions, telle celle menée par Maréchal & associés de Samuel Maréchal au Tchad (LC nº667), sont potentiellement très rémunératrices.

La Lettre du Continent

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir