Ligue des Champions Africaine : Conférence de presse d'avant match des coachs du HAC et de l'US Gorée

Actualité de Guinée Conakry, 17/02/2017. Nouvelle République de Guinée, www.nrgui.com. A quelques jours du match retour de la ligue des champions Africaine, opposant le Horoya AC a celle de sa voisine du Sénégal, l'US Gorée notamment, les deux coachs ont tenu comme d'habitude la conférence de presse d'avant match ce vendredi 17 février au siège de la Feguifoot à Kaloum.

Le technicien sénégalais de  l'US Gore, Ali Mal, réagit avant tout à l'opposition de son équipe à celle du Horoya pendant le match aller à Dakar. « D'abord pour  revenir sur le match qu'on a livré contre le Horoya, nous avons eu un match très difficile à Dakar, surtout pour la première mi-temps. Je peux  reconnaître qu'on pouvait concéder au moins deux buts en première période. Mais en deuxième mi-temps, ce que je peux retenir, c'est la façon dont mon équipe a joué et aussi les erreurs de la première mi-temps. On fait beaucoup de cadeaux au joueurs guinéens durant le match aller, si on arrive à juguler ce genre de choses on peut passer Incha Allahou. Mais je sais que ça sera très difficile parce que vu la première mi-temps que le Horoya à livrée à Dakar, mais la deuxième mi-temps me donne espoir », souhaite l'entraîneur Sénégalais.

Pour sa part, le technicien français du Horoya AC, Victor Vzunka évoque également le même cadre que son adversaire de l'US Gorée du Sénégal. « Je pense qu'on a super bien débuté le match parce que dans les 25 premières minutes, nous avons eu pratiquement trois belles occasions de but, même un marqué mais refusé. Donc je croix qu'on avait pris l'adversaire à la gorge. Après, le match a été équilibré et quand je l'analyse, j'ai des regrets parce que je pense qu'on avait de la place pour marquer au moins un but », a déploré le technicien du HAC.

Par ailleurs poursuit t-il, « il faut se servir de ce match aller, être positif. Sur les  dix matchs qui se sont joués, seul Vita Club a gagné à l'extérieur, toutes les autres équipes n'ont pas marqué. Donc pour ce match retour, il va falloir être très vigilant et ne pas jouer avec le feu et le plus important, c'est le mental », a indiqué le Français.

Il est a rappeler que, pendant 32 ans, l'US Gorée n'avait pas participé à une compétition africaine. Et la dernière fois qu'elle a joué, elle a été demi-finaliste.

Hassane Mombeya, pour nrgui.com

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir