La gazette du Mondial : une débâcle, un gazon maudit, et le mauvais « Marcello »

C'ETAIT HIER

Une fessée. Le champion du monde espagnol a pris, vendredi 13 juin, une déculottée mémorable lors de son entrée en lice contre les Pays-Bas. L'Espagne, qui avait pourtant ouvert la marque sur penalty, a encaissé une défaite 5-1 contre des Néerlandais qui, à défaut d'avoir pris leur revanche sur la finale perdue en 2010, auront frappé un grand coup lors de ce premier choc du Mondial.

Intenables et inspirés, les deux solistes Van Persie et Robben ont chacun inscrit un doublé, ridiculisant la défense ibérique à eux seuls. Certes, la Roja avait déjà perdu son match inaugural en 2010, contre la Suisse (1-0), mais rien qui ne ressemblait au naufrage vécu à Salvador de Bahia par les hommes de Vicente Del Bosque. « Ça a vraiment été une débâcle. C'est la défaite la plus dure de ma carrière », a sobrement commenté le milieu de terrain Xavi.

Lire le compte-rendu de la rencontre :  L'Espagne sombre face aux Pays-Bas

Dans l'autre rencontre du groupe B, le Chili a souffert pour battre de valeureux Asutraliens (3-1), mettant fin au suspense dans les arrêts de jeu. En début de journée, le groupe A en a terminé avec sa première tournée de matchs avec la victoire logique du Mexique sur le Cameroun (1-0), au lendemain de celle du Brésil contre la Croatie (3-1).

Le 12 mai à Oldham.

C'EST AUJOURD'HUI

Quatre rencontres au programme de ce sympathique samedi de Coupe du monde, qui devrait vous amener jusqu'à l'aube. Le match du jour est bien entendu celui de la nuit, avec un duel à ne rater sous aucun prétexte entre les Eléphants et les Samouraïs bleus. Disputée à 22 heures heure de Recife, soit 3h du matin heure française, ce Côte d'Ivoire-Japon est le test idéal pour mesurer l'attachement de chacun à la Coupe du monde. Auparavant, Grecs et Colombiens auront lancé les hostilités dans le groupe C.

Dans le groupe D, l'Angleterre-Italie qui se profile a des allures de dessert en entrée. Un remake du quart de finale de l'Euro 2012, lors duquel la sélection aux Trois lions avait perdu aux tirs au but, comme à son habitude. Autre cador de cette poule, l'Uruguay probablement privé de Suarez sera bien inspiré de battre le petit poucet de la poule, le Costa Rica, pour s'éviter d'hypothéquer ses espoirs de qualification.

Les matchs de samedi : Colombie-Grèce (18 heures) Uruguay-Costa Rica (21 heures) Angleterre-Italie (minuit) Côte d'Ivoire-Japon (3 heures)

C'EST DIT

« La pelouse est dans un état déplorable. Nous avons commencé à mettre en place un plan d'urgence pour essayer de la préserver mais je ne pense pas qu'elle sera en bon état. »

Le jardinier en chef de l'Arena Amazonia de Manaus, où doit se dérouler le choc Angleterre-Italie, est déjà résigné. « Il n'y a pas d'herbe à Manaus » s'est d'ailleurs inquiété le quotidien italien La Repubblica, tandis que le syndicat international des joueurs professionnels a expliqué que l'aire de jeu ne remplissait pas les critères pour une rencontre de ce niveau.

C'EST VU

Deux Colombiens en goguette sur la plage d'Ipanema, le 11 juin à Rio.

Les supporteurs colombiens ont lancé la guerre psychologique dans le groupe C.

C'EST BONUS

Après Hatem Ben Arfa, suite de notre tour d'horizon des Bleus en vacances, avec André-Pierre Gignac en caleçon à la plage. L'avant centre marseillais se distrait comme il peut en attendant de regarder France-Honduras devant sa télévision.

Robin Van Persie et son sélectionneur Louis Van Gaal, le 13 juin à Salvador.

Le Monde

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir