Guinée, troisième mandat : en attendant la marche des montagnes (Saïdou Nour Bokoum)

La foule peut être l’ennemie du peuple (Victor Hugo ?)

Actualités de Guinée Conakry, 9/7/17. Nouvelle République de Guinée, www.nrgui.com

Le peuple peut déchirer la constitution et accorder à Alpha Condé un troisième, quatrième mandats, voire plus !

Il suffit à Alpha d’appeler le peuple à se mettre debout comme un seul homme pour le conduire depuis Gbessia-RPG et le réinstaller sur son trône. Et cela serait parfaitement CONSTITUTIONNEL. Je l’ai écrit et détaillé ailleurs.

Lire : Alpha Condé peut-il obtenir démocratiquemen tun troisième mandat ?

Voilà pourquoi je peux être bref dans cette morosité médiatique, malgré l’accroissement de la misère sociale. Ce qui rend urgent la clarification du débat à propos du troisième mandat, véritable épée de Damoclès médiatique qui tympanise pour mieux fourvoyer le lambda guinéen, et semble tétaniser les hommes politiques.

Si Alpha Condé mobilise 1 million de Guinéens de Gbessia-RPG au palais qu’il occupe, et qu’il ne rencontre aucune résistance, il commencera, le moment venu, son troisième mandat, SI et seulement SI Son peuple reste mobilisé, et que ceux d’en face continuaient, sauf votre respect mesdames, à enc..les mouches qui ont recouvert d’un noir-cramé de leurs chiures je ne sais plus quel accord du 12 octobre 2016.

Mais si le Peuple d’Alpha rencontre UN AUTRE PEUPLE qui lui barre la route, il devra se résoudre à massacrer un million de Guinéens debout comme un seul homme. En effet la Guinée c’est 1 million plus quelque 10 autres millions de Guinéens.

Il n’y a pas de peuple lâche. On l’a vu – même en Guinée ! – le 28 septembre 1958, en juin 2006 et surtout en janvier-février 2007.

Un mot de trop ne serait que mal de tête.

Was-Salam

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir