Alpha Condeé : Promenades D'Etat et Mensonges D'Etat (Tamboura BC)

Actualités de Guinée Conakry, 20/4/17. Nouvelle République, www.nrgui.com. L’Amour d’Alpha Condé pour le mensonge et la manipulation 

Mes précédents articles ont été largement consacrés à la description du grand voleur de Guinée dans ses œuvres de prédateur économique. D’autres faits viendront enrichir le dossier des grands crimes économiques commis par Alpha Condé et ses complices. Dès maintenant, les dispositions juridiques sont en cours de préparation.

En attendant, les récents événements et déclarations d’Alpha Condé (à Abidjan et à Paris ) prouvent sans aucun doute que le mensonge est le meilleur compagnon du vol et que ces deux compères constituent l’ADN d’Alpha Condé :

 

  1. À Abidjan , il déclare que les raisons de son désaccord avec BSGR dans le cadre de l'exploitation de Simandou 1et 2 se trouvent dans le fait que cette société a obtenu cette concession par la corruption et qu'elle aurait gagné sur le dos de la Guinée rien moins que 5 milliards de dollars de plus-value dans l'opération de cession de 40% de ses parts dans Simandou 1 et 2 à la société brésilienne Vale, numéro 1 mondial du fer.
  2. Si les conditions d'octroi des concessions minières ( BSGR , Rio et autres ) étaient suspectes sous le régime Lansana Conte, la plus value réalisée par BSGR a été de 2,5 milliards de dollars dans son association avec Vale et non 5 milliards us $ . Soit Alpha Condé n’a aucune connaissance des chiffres, soit il souhaite exagérer les chiffres pour montrer qu'il a défendu les intérêts de la Guinée ou soit les deux

Sans porter un jugement sur les conditions d'obtention des concessions minières, Rio Tinto, numéro 2 mondial du fer a réalisé la même plus value en cédant 40% de ses parts à la société chinoise Chinalco (2,5 milliards us$). Pour rester en Guinée d’Alpha Condé, elle a accepté de payer à Alpha Condé 700 millions $ US. Aujourd'hui la société Rio Tinto a cédé les 60% de ses parts à Chinalco pour un montant non rendu public et sur lequel 0% n'a été versé à la Guinée.

Alpha Condé, après 6 ans de pouvoir sans résultats, se découvre subitement des élans de patriotisme et de nationalisme de pacotille en faisant deux déclarations : la 1ère porte sur l'invitation faite aux pays africains de s'unir pour, dit il , exploiter les immenses gisements de fer dont dispose la Guinée et la 2eme porte sur la violence de sa réponse face à la question du respect de la constitution pour lequel il a prêté serment. S’agissant de la 1ère déclaration, Alpha Condé montre ici l'immensité de son ignorance. Aucun pays Africain ne dispose de la capacité technique et technologique pour exploiter le minerai de fer Guinéen. Toute la consommation du continent en fer ne représente que 7% du marché mondial. Les besoins de financement des mégaprojets Guinéens (plus de 27 milliards us  US pour Simandou 1,2,3 et 4) ne peuvent être satisfaits par aucun pays africain. Enfin, les embrouilles juridiques qui caractérisent les propriétés des gisements sont innombrables. Pour la 2eme déclaration relative au non respect de la constitution sous le fallacieux prétexte que la condition du développement est la stabilité, est tout simplement inacceptable et il appartient aux Guinéens de sanctionner le traitre à la constitution que représente Alpha Condé. Si la stabilité des institutions et de l'Etat est une bonne chose pour le développement, la perpétuation d'un système de vol, de pillage, d'injustice, d'incompétence et de mauvaise gouvernance constitue un motif de régression politique, économique et social. L'histoire récente du continent a montré que les peuples sont prêts à faire tous les sacrifices pour balayer de tels régimes. La question qui se pose aux Guinéens est d'empêcher une éventuelle fuite à la Blaise Compaore ou à la Yaya Jamet mais la traduction d’Alpha Condé devant la justice pour crimes (assassinats de manifestants, pillages économiques et haute trahison) ; les complices devront subir le même sort. Aucun magicien parisien ne peut protéger Alpha Condé et son clan. Les Guinéens doivent se préparer, à très courte échéance, à livrer la seule lutte qui vaille aujourd'hui.

3. PARIS : À l'occasion de sa promenade parisienne qualifiée de visite d'Etat, il faut déplorer la légèreté de François Hollande qui sait que La France est dans une situation de dite "suspecte" en droit car il est en fin de mandat et ne peut en rien engager la France. Faire une fleur à son ami pour le gratifier d'une visite d'Etat juste pour garnir les faits d'armes d’Alpha Condé qui est en permanence à la recherche de reconnaissance,  une chose, le laisser insulter l'intelligence des Français en est une autre : Entendre celui qui est président en Guinée grâce à un coup de force de La France, dire de laisser nos peuples régler nos problèmes, que l'Afrique n'acceptera plus de dictat des occidentaux, est tout simplement déconcertant.

Que serait Alpha Condé sans son jumeau Kouchner au quai d'Orsay , sans Abdou Diouf le petit soldat de la Francafrique, à la tête de l'Organisation Internationale de la Francophonie qui a désigné le président de la CENI guinéenne juste le temps de réaliser la forfaiture de l'imposition de leur choix au peuple de Guinée. C'est du jamais vu, même en somalie, un président de la CENI importé et imposé. C'est ce produit de la Combine Internationale qui réfute et rejette cette communauté Internationale. Qui bombe le torse à la Sékou Toure ou à Sankara sans avoir ni leur envergure ni leur dignité.

En plus de cette fanfaronnade d'Etat, Alpha Condé est émerveillé par les drapeaux de la Guinée flottants sur les Champs Elysées, et personne ne lui rappelle qu'avant l'escale de François Hollande à Conakry pour quelques heures sur la route de Dakar, les Guinéens ont reçu en visite d'Etat : Valérie Giscard d’Estaing, qui a été reçu à Faranah et Labé donc qui a séjourné plus de 3 jours, François Mitterrand, qui a été reçu aussi plus de 2 jours. La France a reçu en visite d'Etat Sékou Toure, logé à l'hôtel Marigny  avec la traditionnelle réception, à l'hôtel de ville de paris, offerte à tous les chefs d'Etats en visites d'Etat en France. Lansana Conté, logé à  l'hôtel Crillon de la Place de la Concorde .

À l'occasion de ces visites, les tricolores Francais et Guinéens ont flottés aussi bien sur les Champs Elysées que sur l'autoroute Fidel Castro. 

IL me paraît normal de rafraîchir la mémoire à l'autocrate de Conakry, puisque personne n'ose rappeler à Alpha Condé ce qu'il ignore par manque d'éthique, pour flatter son ego surdimensionné qui est en réalité un gros complexe. Reste une chose : ALPHA CONDÉ se dit et raconte qu'avec l’argent, on peut tout faire en Guinée, notamment l'achat des consciences, des hommes politiques et des dignitaires religieux plutôt des dévoyeurs de l’exégèse.

C'est cette dynamique qu'il met en œuvre en postant Sidya Toure au premier rang protocolaire pour lui donner l'illusion de compter dans l'avenir politique du pays tout en prenant la précaution d'endormir Kassory Fofana qu'il affuble du titre de vice-président. En réalité que ce soit Sidya ou Kassory, Alpha Condé n'a de considération pour aucun des deux tout comme il instrumentalise une bande de jeunes du style des Tibou Kamara ,Baidy ARIBOT et consorts, qui constituent une bande d'étudiants ratés et restés à l'âge mental qui en font d'éternels adolescents.

 

Qu'il se le tienne pour dit, d'autres jeunes se préparent minutieusement à le balayer avant le terme de son mandat en cours.



BC TAMBOURA 

Envoyé de mon iPad

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir