Côte d'Ivoire : Livre de Gbagbo, «pressé de parler pour se justifier» avant son procès selon le RDR

Alors qu'il ne sortira que le 26 juin et qu'on se demande s'il sera distribué en Côte d'Ivoire, le livre Rechercher livre entretien de Laurent Gbagbo, qui s'annonce comme un best-seller, focalise l'attention jusqu'à déjà provoquer des réactions politiques et pas des moindre, celles du parti au pouvoir le RDR.

Sans savoir s'il se l'ai procuré en avant première et apparemment en réaction aux quelques brides sorties volontairement dans la presse (voir article), publicité oblige, le parti de l'actuel président ivoirien a indiqué à travers un communiqué spécial "livre de Gbagbo" en date de ce dimanche soir qu'il fallait arrêter de "travestir" l'histoire récente du pays tout en adressant une cinglante attaque à l'ancien président "Quand l'on a déclenché une guerre et que l'on l'a perdu, on l’assume" comme selon les propos relevés.

"Ce n'est pas Jacques Chirac, ni Nicolas Sarkozy, ni la “Françafrique” qui ont demandé de tirer à l'arme lourde sur les femmes aux mains nues à Abobo, ni massacrer de pauvres innocents à Wassakara. Qu'est-ce que la “Françafrique” et le défunt Président Bongo ont à avoir avec les milliers de morts de la crise post-électorale dus essentiellement au refus de Monsieur GBAGBO Laurent de reconnaître sa défaite à la suite de l'élection présidentielle de 2010?" peut on lire dans le communiqué signé de Joel N'Guessan.

Le porte parole du parti qui évoque des contrevérités et qui indique que la "marque des grands hommes c'est avant tout leurs capacités à garder le silence même au plus fort des grandes et dures épreuves" n'hésitant pas, pour appuyer ses propos, à citer les nazis et le procès à Nuremberg, estime que le livre Rechercher livre qui sort au lendemain de la confirmation des charges, bien loin avant le procès, est une stratégie de Laurent  Gbagbo qui serait, selon le RDR, "pressé de parler pour se justifier".

"Arrêtons de travestir l'histoire récente de notre pays. Monsieur GBAGBO Laurent n'est pas à la Haye par la faute de Monsieur De Villepin. Il y est parce que présumé responsable direct ou indirect de crimes de guerre et de crime contre l'humanité commis en Côte d'Ivoire pendant la crise post-électorale. Au moment où son armée tirait sur les populations aux mains nues, où ses miliciens et mercenaires appliquaient le sinistre article 125 et où ses partisans, se disant patriotes, s'attaquaient systématiquement aux populations qui portaient des noms à consonance nordique ou à des personnes supposées appartenir au RHDP, Monsieur Jacques Chirac n'était plus au pouvoir en France" pousuit le communiqué du parti du président "installé" par son "ami témoin de mariage", Sarkozy suite à l'intervention de l'armée française en 2011.

Rappelons par ailleurs, que s'il réagit promptement au livre Rechercher livre à venir de Laurent Gbagbo, le RDR Rechercher RDR est, au grand dam de l'opinion, resté muet sur les récentes victimes des éboulements suite aux pluies diluviennes qui se sont abattues sur le sud su pays.

Reste désormais à savoir si le livre Rechercher livre de Laurent Gbagbo, toujours aussi populaire dans une Côte d'Ivoire jusqu'à cette heure divisée, sera distribué dans le pays où il est très attendu mais dont il pourrait faire l'objet d'une censure de la part du pouvoir en place qui, au constat, participe avec ce communiqué, à son marketing.

Pour finir notons que dans un sondage proposé sur koaci.com, à la question "Avez vous l'intention d'acheter le livre Rechercher livre de Laurent Gbagbo?" sur 2326 votes (1 par IP), Oui à 68% et Non à 32% (voir archive).

"Pour la vérité et la justice" censuré en Côte d'Ivoire?, affaire à suivre...

Amy


 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir