UFDG : comment Soulay Thianguel a perdu une opportunité d’embauche à l’international à cause de l’affaire Mohamed Koula Diallo

Acutalités de Guinée Conakry. Nouvelle République de Guinée, www.nrgui.com e conseiller en communication du chef de file de l’opposition, Souleymane Thianguel Bah qui vit en exil, en France, depuis quelques années, a brisé le silence, ce jeudi 7 mars 2019.

Dans l’émission « Les grandes gueules », de nos confrères d’Espace Fm, Thianguel est revenu sur sa situation personnelle en lien avec l’affaire dite ‘’Mohamed Koula Diallo’’, du nom du journaliste de Guinee7.com, tué le 05 avril 2016.

Il a expliqué comment il a perdu récemment une opportunité d’embauche au sein d’une organisation internationale, à cause certainement de sa condamnation par contumace dans cette affaire.

Une situation qu’il veut voir élucidée et à laquelle il se dit déterminé à faire face.

« Récemment, j’ai postulé pour travailler dans une organisation internationale et les choses se sont bien passées. Quelques jours après le démarrage de mon contrat, sur place, j’ai été interpelé, pour m'entendredire qu’on arrêtait mon contrat pour appartenance politique. Je me suis dit jusqu’à présent, si je pouvais continuer à faire ma vie ici, et à travailler tranquillement dans le but ultime d’espérer qu’un jour, l’affaire-là sera réglée, je me suis dit que je pouvais continuer à faire ce que j’ai à faire. Mais si, à partir de là où je suis désormais, je ne peux même pas exercer mon métier et que je ne peux jouir de mes compétences et de mes expériences dans le domaine qui est le mien, ça veut dire que, de ce point de vue, j’ai un gros problème auquel je dois faire face », a-t-il fait savoir.

Toutefois, il s’est abstenu de porter des accusations contre qui que ce soit, parce que, dit-il, ne disposant d’aucune preuve tangible pour mettre en cause quelqu’un.

S’agissant de la vidéo qu’il a postée récemment sur les réseaux sociaux, Souleymane Thianguel, a réitéré son appel à l’endroit des bonnes volontés, pour qu’il ait les moyens de payer un avocat, en vue d’une réouverture du dossier Mohamed Koula Diallo.

A la question de savoir pourquoi une telle démarche, alors que les ennuis qui sont les siens, sont consécutifs aux activités politiques au compte de l’UFDG, Thianguel, a expliqué que ce dont il est question est d’abord un problème personnel, avant de dire que l’UFDG doit avoir plusieurs situations auxquelles elle fait face.

Des arguments qui sont loin de convaincre et qui cacheraient un probable manque de soutien du parti de celui qui est toujours conseiller en communication d’El Hadj Cellou Dalein Diallo.

MohamedNana BANGOURA

pour mosaique, relu par SNB, www.nrgui.com

0
0
0
s2sdefault