FILS UNIQUE DE SA MÈRE, ABDOUL AZIZ BARRY VIENT DE SUCCOMBER DE SES BLESSURES PAR BALLE

 
Abdoul Aziz Barry a reçu une balle au dos il y a une semaine. Il vient de succomber de ses blessures
Abdoul Aziz Barry a reçu une balle au dos il y a une semaine. Il vient de succomber de ses blessures

Blessé par balle il y a tout juste une semaine, le jeune âgé d’une vingtaine d’années vient de succomber de ses blessures. Selon une ses proches qui se confiée à Verite224.com, le 14 novembre après la dispersion de la marche du Front national pour la défense de la constitution (FNDC), il a reçu une balle au dos au quartier Lavage non loin quartier général de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG). 

Pourtant, la marche du FNDC a eu lieu sur l’autoroute Fidel Castro. Abdoul Aziz Barry a tout d’abord été admis au Centre médical communal (CMC) de Ratoma avant d’être transporté dans une ambulance, au Camp Boiro, qui abrite depuis quelques années les installations du CHU de Donka en rénovation.  C’est hier mercredi 20 novembre qu’il a rendu son dernier souffles après d’intenses douleurs a-t-on appris. Le décès d’Abdoul Aziz Barry porte à cinq, le nombre des jeunes tués après la violente dispersion de la dernière marche du front anti-3e mandat.

Mercredi, lors de sa rencontre avec les sages du Foutah, le premier ministre Kassory Fofana a reconnu qu’une grande partie des personnes tuées lors des manifestations appartient à une communauté. Le locataire de la primature a dit que les résultats des différentes autopsies ont révélé que les victimes sont tuées majoritairement à bout-portant et au dos. Il s’est dit déterminer avec son gouvernement à mettre toutes les lumières pour déterminer les auteurs de ces tueries.

Par Fatoumata Binta Diallo