Alpha Condé à ses partisans : « soyez prêts à l’affrontement... » Africaguinée Vidéo

Actualités deGuinée CONAKRY. Nouvelle République de Guinée, www.nrgui.com Alpha Condé, le président de la République a tenu un discours va-t-en guerre ce dimanche 24 mars 2019 au siège du RPG arc-en-ciel devant ses partisans auxquels il a demandé d’être prêts à l’affrontement. Dans un ton virulent, la voix rageuse, le Chef de l’Etat, (en référence à Takana Zion, ndlr) a averti qu’il ne pardonnera plus d’être insulté par des « petits voyous drogués ». Alpha Condé a annoncé aussi qu’il va renforcer les PA dans les quartiers où les gens voudront faire de la pagaille.

Dans son speech, le locataire de Sékhoutouréa a fait une révélation sur la grève des enseignants qui selon lui était une manœuvre visant à déstabiliser son gouvernement en s’appuyant sur des militaires. Abdourahmane Sano de la PCUD était à la tête de ces velléités déstabilisatrices, a-t-il dit. Fidèle à ses habitudes, Alpha Condé s’est violemment attaqué à ses opposants qu’il a qualifiés de nains politiques.

Voici son discours digne d’un pamphlet qu’il a tenu alors qu’il était invité pour la validation de la section universitaire et lycéenne du RPG arc-en-ciel.

« La démocratie, c’est la voie du peuple. Donc, vous devez désormais engager la bataille des idées dans les universités. Il faut que les masques tombent. Que les gens n’utilisent pas l’ethnocentrisme pour tromper le peule. On va vous aider à savoir qui a fait quoi. Tout le monde est libre dans le débat politique, de critiquer le Gouvernement, son programme et tout. C’est normal, c’est la démocratie. Mais nous n’accepteront plus que des petits voyous drogués aillent se mettre à nous insulter.

J’ai donné l’ordre pour que tout petit drogué qui sera pris en train de m’insulter soit arrêté et subira la rigueur de la Loi. La démocratie est un débat libre. On peut critiquer l’action du gouvernement, l’action du président. Mais la Constitution dit qu’on ne doit pas insulter le Président. Donc, je préviens quiconque insultera désormais le président subira la rigueur de la Loi.

Personne ne prendra la Guinée en otage

Je vous suis venu vous dire que je laisse mon manteau de président de côté. Je prends mon manteau de militant, car maintenant je suis prêt à la bataille contre ces gens qui veulent (...) nous n’allons plus permettre que des gens prennent le peuple en otage par des mensonges. Donc, j’irai avec vous dans toutes les universités organier les débats pour qu’on ait un débat libre, que les gens sachent qui est qui ? Quel est l’avenir de la Guinée ? Quel était son passé ? Personne ne prendra la Guinée en otage. Si quelqu’un pense qu’il a raison, qu’il aille devant le peuple. Seul le peuple donne le pouvoir. Le reste NON. Ce n’est pas l’internet, ce n’est pas les réseaux sociaux.

En Guinée, c’est très simple. La plus part des opposants ont gouverné. Alors, expliquez aux jeunes quel était leur bilan. Quand les gens sauront leur bilan est-ce qu’ils vont prétendre diriger ce pays ? Ne vous laissez pas impressionner, ni effrayer. Allez au débat sans injures, sans violences, mais le débat politique libre, programme contre programme, bilan contre bilan. Voilà la bataille.

0
0
0
s2sdefault