Le journaliste Bangaly Touré, a-t-il été agressé et menacé sur ordre du directeur du protocole d’Etat ?

Actualités de Guinée Conakry. Nouvelle République de Guinée, www.nrgui.com A en croire notre confrère Bangaly Touré lui-même, journaliste de France24, c’est ce vendredi 9 Août 2019 aux environs de 14h00 à l’hôtel Sheraton Conakry, que la garde rapprochée du Président Alpha Condé, sur instruction, dit-il, du directeur du protocole d’Etat, l’ont molesté.

D’après Bangaly Touré, ces derniers ont également récupéré son appareil photo et effacé ses photos officielles prises à l’arrivée des Chefs d’Etats du Burkina Faso et de la Guinée dans ce complexe hôtelier.

Bangaly Touré confie aussi que des éléments de la garde présidentielle guinéenne l’ont aussi menacé de ne plus mettre les pieds aux cérémonies officielles du Président Alpha Condé.

Enfin, le correspondant de France24 au Burkina Faso rappelle que le jeudi, 8 août, sur instructions du directeur du protocole d’Etat, le bureau de presse à la présidence lui a refusé l’accès à l’aéroport pour faire son reportage relatif à l’arrivée du Président Roch Marc Kaboré du Burkina Faso.

Ce vendredi, Bangaly signale que la garde rapprochée du Président Condé, a tenu des propos désobligeants à son égard :

« Lui, on le connaît. Il n’est pas avec nous. On ne veut plus le voir à côté du Président. Il vient de prendre la photo du Président. Mais on a effacé dans son appareil... », rapporte-t-il.

Le journaliste reste persuadé que le directeur du protocole d’Etat veut sa tête à cause d’un de ses articles publiés sur le site guineenews.org avec le titré : Conakry : quand Alpha Condé donne des leçons de protocole à son chef protocole sous les yeux du Président indien".

Et depuis la publication de cet article, fait remarquer Bangaly Touré, il ne cesse de recevoir des menaces de la part de personnes inconnues.

Mohamed Bangoura

0
0
0
s2sdefault