Extradition de Toumba Diakite : « Nous exprimons une satisfaction partielle » Faya Bourouno (PEDN)

Actualité de Guinée Conakry, 16/03/2017. Nouvelle République de Guinée, www.nrgui.com. Quelques jours après l'extradition du commandant Aboubacar Toumba Diakité à Conakry, le responsable de la communication du parti de Monsieur Lansana Kouyaté, PEDN, a donné son analyse de situation.

Joint au téléphone ce jeudi 16 mars par notre reporter, Faya François Bourouno souligne : « s’agissant de l'extradition de Toumba Diakité, nous exprimons une satisfaction partielle mais aussi très minime par rapport à l'enjeu du problème lié aux événements du 28 septembre 2009, mais aussi par rapport à l'attentat qui a été perpétré contre l'ancien chef d'Etat, le Capitaine Moussa DADIS Camara ».

« Ce qui nous met mal à l'aise, c’est ce qu'aujourd'hui le dossier est focalisé certes sur les crimes commis au stade mais pourquoi on ne parle pas du crime qui a été commis contre la personne de Moussa DADIS Camara qui a été chef de l'Etat guinéen? Donc autant que nous demandons à ce que lumière soit faite sur le dossier du 28 septembre 209, nos demandons également que justice soit rendue concernant la tentative d'assassinat de la personne de Moussa DADIS Camara », a déploré le responsable communication du PEDN, Faya François Bourouno.

L'homme politique du PEDN ajoute: « Aujourd'hui Toumba est là, c'est un témoin oculaire des événements du 28 septembre, mais au-delà, il faudrait que l'Etat prenne toutes les dispositions pour que DADIS et Sékouba Konaté puissent revenir en Guinée ».

Finalement, il conclut en disant : « Ils doivent témoigner de ce qui s'est passé au stade comme ils étaient aux commandes, ils ont assuré le commandement militaire à l'époque, ils avaient les institutions de la République en main, donc c'est normal aujourd'hui qu'ils soient là pour que nous puissions connaître toute la vérité des événements du 28 septembre et toute la vérité sur la tentative d'assassinat de Moussa DADIS Camara », indique Faya François Bourouno.

Il faut dire que dans ce dossier des massacres du 28 septembre 2009, seul Toumba Diakité est pour le moment mis aux arrêts.

Yaya Diallo.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir