Un chercheur guinéen a trouvé le remède et soigne le SIDA en Guinée

Ce samedi 14 juillet aux environs de 16 heures, les journalistes de la presse écrite et on line ont fait la connaissance de Mohamed Tahirou Barry. Ce biologiste chercheur a trouvé le médicament du SIDA, c’est l’hypochlorite de sodium. Plusieurs malades déjà atteints de cette pandémie du siècle, ont été soignés.

C’est devant plus d’une dizaine de journalistes que Dr Tahirou Barry a expliqué le mécanisme de contamination et le développement du SIDA dans le corps humain avant de démontrer la technique d’élimination du virus sous l’effet du remède qu’il a trouvé, l’hypochlorite de sodium.

C’est en 1995, que Dr Barry s’est lancé dans la recherche du remède du SIDA. Aujourd’hui, fier de ses résultats basés sur des expériences pratiques, son rapport est attesté par un huissier de justice du tribunal première instance de kaloum. Selon lui, le VIH/SIDA n’est qu’une « petite grippe de sang » car elle se guérit sans problème et aucun scientifique honnête ne peut contester ses conclusions.

Parlant du traitement des patients avec ce produit, l’hypochlorite de sodium, Dr Tahirou Barry se dit très rassuré. Sur les 71 cas traités officiellement, il y a eu 68 réussites et seulement 3 échecs. « Il existe bel et bien des produits pour éliminer le VIH/SIDA dans le corps humain, car c’est très criminel de faire comprendre aux gens, que le ce fléau qui ravage sans cesse n’a pas de remèdes ».

Depuis un an, le chercheur guinéen a enregistré son brevet d’invention auprès de l’ organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI). Il a également déposé une copie de son rapport à l’organisation mondiale de la santé (OMS), le comité national de lutte contre le sida (CNLS), l’ONU SIDA et au secrétariat général du gouvernement. A ce dernier, il leur a dit ceci: << si un seul guinéen meurt désormais du SIDA, c’est de la faute du gouvernement>> car ils sont sensé protéger les populations.

Malgré les efforts fournis après une dizaine d’années, Mohamed Tahirou Barry connaît régulièrement des obstacles et des difficultés pour l’empêcher de présenter ses recherches. Avec de tels témoignages, certains journalistes s’inquiètent pour la sécurité du chercheur. Nombreux sont ceux qui pensent que le SIDA est devenu un véritable business. Car derrière ce fléau, de grosses industries, organisations, ONG ou associations fonctionnent à merveille. Il serait très difficile pour celles-ci qui empochent des sommes « colossales » de croire à ces recherches et de prêter main forte à ce chercheur.

A signaler que Mohamed Tahirou Barry, fils d’un Iman, a récité tout le Saint Coran dès l’âge de 9 ans. En 1995, il obtient sa maîtrise en Biologie à l’université Gamal de Conakry. Il bénéficiera d’une bourse d’étude pour la Malaisie où il est admiré par plusieurs personnalités de ce pays avant de poursuivre quelques années plus tard ses études dans autres pays.

Auteur : Aly Léno

Source : www.radio-kankan.com

Partager :